Cercle de Samsara
Il n'y a qu'un Dieu, mais Ses noms sont innombrables, et innombrables aussi les aspects sous lesquels Il peut être considéré.
Nommez - Le de n'importe quel nom et adorez - Le sous l'aspect qui vous plaira le mieux, vous êtes certain d'arriver à Lui.



 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -38%
-38% sur la barre de son Yamaha YAS-108 (ODR 15€)
Voir le deal
184.99 €
-47%
Le deal à ne pas rater :
CONTINENTAL EDISON – Aspirateur balai et à main
24.99 € 46.84 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 Le Tchö

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
silence
Admin
silence

Nombre de messages : 2251
Bonus : 4287
Date d'inscription : 18/03/2007

Le Tchö Empty
MessageSujet: Le Tchö   Le Tchö Icon_minitimeDim 16 Mar - 13:59

Le Tchö Phadam10

Pratique Initiatique particulière : Le Tchö


« Ce ne sont pas les circonstances apparaissant comme vision karmique qui conditionnent une personne; c'est l'attachement de cette personne qui permet à ce qui apparaît de la conditionner » Padampa Sangyé.

Parmi les pratiques, tibétaine, en dehors de la classification des tantra,il y a le Tchö. Ce rite a était adopté par toutes les écoles, y compris l’école des Gelug-pa.

Le mot « Thö » signifie couper, trancher. Il s’agit, dans le droit fil de l’enseignement de Bouddha, de trancher le moi et de neutraliser ses trois poisons, avidité, aversion, aveuglement.

Le Tchö Machig10


Le fondateur de l’école du Thö est une femme, une yogini, Machig Lapdron qui suivait l’enseignement spirituel de son maître indien venant au Tibet afin de diffuser son enseignement et à la recherche des enseignements sacrés.
Le Tchö propose une méditation sur la mort et l’horreur, fréquente dans le bouddhisme primitif, il met en application la doctrine de vacuité.

Le Tchö Machig11


On la pratique dans des lieux redoutables en des heures redoutables, la nuit, dans un cimetière, dans un charnier. Le pratiquant est un méditant ! Il doit, comme dans les Mystères antiques des autres civilisations, affronter la peur, sa propre peur, et voir que les dieux, les génies, ne sont que des formations mentales, mais puissantes, qu’on peut dominer, diriger. Ce dernier point caractérise fortement l’ésotérisme tibétain. Et carthartiquement, la passion peut se métamorphoser en vertu.
Revenir en haut Aller en bas
 

Le Tchö

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cercle de Samsara :: Chamanisme :: Asie-
Sauter vers:  
Le Cercle de Samsara vous apporte des satisfactions,faites un don!
Le Cercle de Samsara vous apporte des satisfactions,faites un don!
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit