Cercle de Samsara
Il n'y a qu'un Dieu, mais Ses noms sont innombrables, et innombrables aussi les aspects sous lesquels Il peut être considéré.
Nommez - Le de n'importe quel nom et adorez - Le sous l'aspect qui vous plaira le mieux, vous êtes certain d'arriver à Lui.



 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le suicide & la spiritualité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
silence
Admin
avatar

Nombre de messages : 2209
Bonus : 4165
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Le suicide & la spiritualité   Lun 8 Mar - 13:59




LE CAS DES SUICIDÉS


À partir du moment où nous sommes conscients qu'avant chaque réincarnation, nous faisons le bilan de nos vies passées pour savoir où nous en sommes, il est facile de comprendre que nous n'avons aucune raison d'interrompre la vie future, puisqu'elle doit nous apporter un plus, malgré, ou à cause, des épreuves à traverser.
Une fois la route tracée, les parents choisis, car c'est nous qui choisissons le milieu dans lequel nous devons évoluer, nous n'avons pas le droit d'interrompre le parcours.
Nous savons que lorsqu'un cheval de course refuse l'obstacle, son cavalier le ramène devant la haie jusqu'à ce qu'il saute... Il en est de même pour nous...
Jusqu'à l'âge de raison, sept ans, nous avons des souvenirs de nos vies antérieures. Après, tout s'estompe. Il est facile de comprendre que pendant toute une vie avoir les souvenirs de la vie d'avant, empêcherait l'humain de se réaliser pleinement.

S'il y a des obstacles, maladie, rupture, deuil, etc, il faut les assumer. C'est le lot de tout un chacun pour évoluer.

Il ne faut surtout pas abdiquer. Il ne faut surtout pas se suicider.

Les suicidés d'amour sont ceux qui souffrent le plus. Leur corps éthérique reste sur terre, près de l'être aimé. Ils n'arrivent même pas à assimiler qu'ils sont dans l'autre monde.

Leur guide essaie de les aider, de leur montrer la « lumière », mais ils n'entendent pas. Ils ne voient pas et cela peut durer un temps assez long.

Ils ne perçoivent même pas les vibrations d'Amour de leur guide qui essaie de leur montrer sa présence. Ils s'enferment dans un passé dépassé.
Enfin, au bout de quelques temps, ils comprennent et arrivent à communiquer avec leur guide. Ils voient enfin leurs erreurs et ils comprennent, ils admettent, ils ne peuvent faire autrement. Ils conçoivent que c'est un coup pour rien CAR ILS REVIENDRONT dans la vie suivante en ayant les mêmes épreuves à traverser.

C'est leur karma. Ils devront le revivre et le surmonter.
Ceux qui se suicident à cause de l'argent qu'ils ont volé, ou qui leur a manqué, revivront exactement les mêmes événements. A eux de les aborder autrement et de passer le cap.

Seuls ceux qui souffrent de maladie peuvent « parfois » obtenir l'indulgence du monde invisible car certaines souffrances, certaines douleurs, les perturbent à un point tel que leur esprit a bat la campagne ». Ils ne sont plus responsables alors de leurs actes.

Mais quand la tête est intacte, ils n'ont pas le droit, car l'épreuve a été choisie par eux-mêmes. Dieu, seul, peut les délivrer de leurs souffrances.
C'est pourquoi ceux qui pratiquent l'euthanasie risquent d'avoir des problèmes au moment de leur changement de plan.
Dieu seul est juge.

(source : Marguerite Bevilacqua, L'écriture automatique)


Dernière édition par silence le Mer 9 Nov - 10:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
silence
Admin
avatar

Nombre de messages : 2209
Bonus : 4165
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Le suicide selon Papus (Dr. Gérard Encausse)   Mar 9 Mar - 8:51




Le suicide selon Papus (Dr. Gérard Encausse)


Un cas de réincarnation anormale assez fréquent c'est le suicide.

Le suicide a été laissé à l'homme en compensation de l'oubli des existences antérieures. Si l'homme avait conscience de tout ce qu'il lui faut racheter, il ne voudrait même pas commencer la vie physique et il se suiciderait tout de suite. Enfin, dans un moment de lâcheté, de folie, de désespoir, l'homme a rompu volontairement le lien qui le retenait au corps physique. Ici non plus on ne peut faire de règle générale : il y a des suicides du destin, qui ne déterminent aucune douleur car c'est une terminaison normale et prévue d'une vie terrestre ; il y a des suicides dus à la folie, pendant laquelle l'esprit est étranger à son corps (alienus) ; il y a des suicides causés par des larves astrales... et bien d'autres cas.

Sans poser de règle générale, on peut dire que l'homme qui s'est suicidé consciemment n'est pas reconnu mort par la nature. C'est le terrible supplice de Tantale : il a soif, il a faim sans avoir d'organes physiques pour réaliser son désir ; il a des besoins de sommeil atroces, sans organes physiques pour reposer son esprit ; il revient dans des moments de colère terrible, vers son corps refroidi, et, souvent, de retour dans la tombe, il entre dans son cadavre et le retourne. Il hante les réunions spirites et les centres de prières, demandant des secours à tous les coeurs compatissants, et c'est seulement le jour où le destin avait déterminé sa mort réelle que la délivrance a lieu.

Dans ce cas, il peut manquer au corps physique futur l'organe que l'homme avait volontairement supprimé dans son existence antérieure, ou, tout au moins, le fonctionnement de cet organe peut être gravement compromis. C'est ainsi que les gens qui se font sauter la cervelle peuvent naître avec des troubles cérébraux graves, de l'épilepsie, de l'idiotie, ou des retards intellectuels que le médecin terrestre ne peut expliquer. Ceux qui se seront empoisonnés naissent avec des troubles gastriques qu'aucun médicament ne peut calmer, et promènent durant toute une existence terrestre la douleur constante d'un centre digestif impossible à remettre d'aplomb. Les pendus naissent difformes et bossus...

Mais nous ne pouvons établir une chaîne de modifications physiques, qui serait purement imaginative. Nous avons voulu seulement indiquer ici les grandes clefs d'un mystère.

(Soure : "La Réincarnation" par Papus dit le Dr. Gérard Encausse)
Revenir en haut Aller en bas
silence
Admin
avatar

Nombre de messages : 2209
Bonus : 4165
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Le suicide selon Maitre Philippe   Dim 14 Mar - 9:27



Le suicide selon Maitre Philippe


La mort ne brise pas les chaînes qui sont à nos jambes. La mort ne délivre pas.
Celui qui se suicide pour mettre fin à ses malheurs se trompe, car il lui faudra revenir expier sa faute et remplacer le temps abrégé. Il ne faut pas lui jeter la pierre, car on ne sait pas quelle était sa souffrance.
(21-6-1899)

Bien des suicides ne sont que le châtiment fatal d'êtres qui ont commis un assassinat et à qui il est donné de payer ainsi leur dette.
Si l'on pousse quelqu'un au suicide en lui faisant de gros ennuis, on passera par la même peine. (12-2-1901)


Plus d'informations sur le Maitre Philippe de Lyon - cliquer sur sa photo !



(Source : "Vie et Paroles" du Maitre Philippe par Alfred Haehl)


Dernière édition par Silence le Mar 13 Avr - 9:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
silence
Admin
avatar

Nombre de messages : 2209
Bonus : 4165
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Le Suicide selon le Spiritisme   Dim 14 Mar - 10:03



Le Suicide selon le Spiritisme


Lien vers le forum du spiritisme:
http://www.cercle-de-samsara.com/comment-communiquer-avec-les-esprits-cliquez-ici-f21/le-suicide-t460.htm
Revenir en haut Aller en bas
silence
Admin
avatar

Nombre de messages : 2209
Bonus : 4165
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Le Suicide selon la Voyante Hélène Bouvier   Mar 16 Mar - 10:15




Le Suicide selon la Voyante Hélène Bouvier


Le problème des suicidés intrigue aussi de nombreuses personnes.
« Comment une âme peut-elle choisir une vie qui se terminerait par un suicide? me dit-on. Quel rôle joue donc le destin en ce cas? Et comment concilier cette idée avec celle d'amélioration, de progression désirée par l'être? ».

J'avoue que le problème spirituel concernant les suicidés m'a beaucoup préoccupée. Pendant la guerre de 1940, j'ai eu connaissance d'un cas fort triste: celui d'une malheureuse femme israélite qui, pour ne pas être déportée, se jeta avec ses deux enfants du haut d'un immeuble de sept étages.
Je priai pour son âme, demandant qu'elle soit aidée dans sa nouvelle existence.

QuelqueS jours après, mon Guide vint me dire que cette femme était sauvée car elle avait agi dans un moment d'affolement psychique, forme de crise aiguë de déséquilibre, de drèglement habituelle chez les désespérés. Le Guide me révéla aussi qu'il y avait tant de cas différents les uns des autres qu'il ne pouvait me donner toute l'explication souhaitable.

Les suicidés qui ont mené une mauvaise vie ou ont fait preuve d'actes cruels sans s'en être repentis sont obligés de passer par de dures épreuves lorsqu'ils arrivent dans l'au-delà.

Par ailleurs, certains suicides peuvent être la conséquence d'une grave faute commise dans une vie antérieure. Exemple celui qui, par des actes ou des paroles aurait été cause d'un suicide peut être mis dans l'obligation de se suicider à son tour.

Il n'y a pas de punition d'ordre général. Chaque cas est spécial et jugé suivant les circonstances.
Je me souviens d'un jour où un monsieur venant me consulter pour la première fois, j'eus la vision de son suicide. J'essayai de lui redonner le courage qui lui manquait. Sa vie privée s'améliorant peu à peu, je pensais qu'il échapperait à cette triste fin. Le temps passa. L'homme avait progressé spirituellement. Puis, brusquement, à la suite d'une vive contrariété, il se décide à l'irréparable marqué par le destin.

Son entourage pria beaucoup pour lui. Six ou sept mois après sa disparition, le décédé se manifesta spontanément, en souriant. Il dit qu'il avait eu à subir de dures souffrances morales.
Mais qu'il regrettait son acte, qu'il s'était repenti. Depuis cette manifestation, il est souvent venu aider les membres de sa famille restés sur terre.
S'il était possible de faire l'horoscope de ceux qui se suicident, on verrait que, pour tous, la mort tragique y est inscrite. Destin marqué...
J'ajoute que lorsque l'âme choisit une vie d'épreuves, elle n'a pas toujours la vision exacte de la fin de son existence terrestre. Elle a le désir réel de progresser, de s'améliorer, mais elle peut être l'objet d'une défaillance: celle d'avoir trop présumé de ses forces psychiques; son libre-arbitre jouant, elle est alors susceptible de se laisser entraîner à cet acte fatal, sans chercher à réagir. La maladie ou un accident peut également entraver ou affaiblir sa bonne volonté.Toutes ces causes entrent en jeu dans cette question de suicide, toutes ont leur valeur propre dont nous ne saurions juger ici-bas. Le principal est de prier, de diriger de bonnes pensées vers celui qui a mis fin à ses jours terrestres.

Ne craignons pas de le répéter: nous ne connaissons jamais, hélas! qu'une partie de la vérité.
S'il nous a été possible de nous forger une opinion à la suite des ouvrages que nous avons lus, des études que nous avons faites mais surtout d'après les explications et conseils qui nous ont été donnés par notre Guide, et toutes les expériences qui ont été nôtres, néanmoins notre carence demeure.
Cette constatation — qui est certitude — nous est pénible. Plus même: elle nous fait souffrir.

(source : "Une voyante témoigne" par Simone Saint-Clair d'après des notes recueillies)
Revenir en haut Aller en bas
silence
Admin
avatar

Nombre de messages : 2209
Bonus : 4165
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Le Suicide selon Bill Tracy   Jeu 18 Mar - 11:24




Le Suicide selon Bill Tracy


Le suicide est un acte trop grave pour être passé sous silence dans un ouvrage consacré à la mort et à la réincarnation. De même qu'il est interdit de tuer autrui, il est interdit de se tuer. C'est là le même commandement : «Tu ne tueras point». Il n'est pas vrai que chacun ait le droit de mettre fin à sa propre vie, disons plus précisément à sa vie terrestre.

Car le suicide ne résout rien. Il n'est pas possible de mettre fin à sa vie. Car après la vie terrestre,la vie continue. Le suicide malgré toutes les épreuves qu'un être humain peut subir, est donc une fausse solution. Toutes les traditions s'accordent pour le dire.
Mais il faut dire aussi que la vie de celui qui se suicide non seulement continue, mais continue de la même manière. Les témoignages de suicidés rescapés, qui ont vécu consciemment leur passage momentané dans l'autre monde, affirment tous qu'ils ne recommenceront jamais tant ce qui se produit de «l'autre côté» est pour eux abominable.

Que se passe-t-il donc pour celui qui met volontairement fin à ses jours en ce monde ? Comme pour tous les états post mortem, l'état du suicidé est bien difficile à décrire car la dimension temporelle disparaît alors pour être remplacée par quelque chose que nous ne pouvons autrement définir que par une impression d'éternité.
Cette éternité consiste pour celui qui vient de se suicider à revivre sans arrêt tous les événements qui sont la cause de son acte. Ces faits étant toujours dramatiques on comprend ce qu'une telle situation peut avoir d'horrible.

Il est difficile d'en préciser davantage tant cette situation échappe à toute possibilité d'explication dans notre langage limité. Il s'agit là d'une horreur incommunicable, d'une expérience mille fois plus insuportable que le pire des cauchemars.


Dans le cas d'un suicide réussi, si l'on peut dire, combien de temps dure cet état d'horreur ? Il n'est pas sûr que cette question ait un sens. Car le temps, nous l'avons dit, prend alors une dimension très différente de celle que nous connaissons. A l'échelle terrestre, il n'est pas impossible que le suicidé revive les causes et les conséquences de son geste pendant plusieurs dizaines d'années. Et pendant ce temps, il ne prend naturellement conscience de rien d'autre.

Le lecteur ne doit jamais oublier que celui qui se suicide ne doit pas être condamné mais aimé de toutes leurs forces par ceux qu'il a quittés. L'amour seul, et la prière, pourront abréger ses indicibles souffrances et lui faire peu à peu prendre conscience du monde où il se trouve, puis progressivement monter dans les sphères supérieures.

(source : Traité de mort, conseils pratiques pour votre future incarnation par Bill Tracy)
Revenir en haut Aller en bas
jelt

avatar

Nombre de messages : 1301
Age : 56
Bonus : 1354
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Le Suicide selon Kalou Rimpoché   Mer 31 Mar - 7:24

Voilà ce que dit un de mes guides spirituels, le Rimpoché Kalou concernant la mort volontaire (photo ci - dessus):

Question :
Lorsqu’une personne se suicide à la suite d’une très longue maladie, par exemple une dépression nerveuse, alors qu’on lui a donné des antidépresseurs qui annihilent ses facultés cérébrales, est – elle responsable de son suicide ?


Réponse :
C’est très difficile à dire, parce que d’une part, si un médecin donne des substances de la sorte qui induisent de tels effets, il a une part de responsabilité karmique.
Mais d’autre part, si la personne a été amenée à recevoir ces substances, à les consommer, à se trouver dans un état tel qu’elle n’a plus un très grand contrôle sur ce qu’elle fait, et à se suicider, c’est aussi le fruit de son propre karma.

Ceci est extrait de son enseignement « Reconnaître le sens de la vie »
Ce Maha bodhisattva a parachevé sa vie en 1989, commencé en 1904. Agé de quatre – vingt cinq ans, il s’en a allé dans un paradis pur.
Son précieux Corps – relique est actuellement placé dans un stoupa à Sonada.
Il est réincarné en 1990. (photo ci - dessous).

Affection, Jelt sunny


Revenir en haut Aller en bas
jelt

avatar

Nombre de messages : 1301
Age : 56
Bonus : 1354
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Le suicide selon Anne Givaudan   Mar 13 Avr - 23:19



Le suicide selon Anne Givaudan
Troisième vidéo d'extraits choisis d'une conférence sur le thème du suicide donnée par Anne Givaudan à l'occasion de la sortie de son livre : La Rupture de contrat.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le suicide & la spiritualité   Ven 18 Juin - 16:10

Que de frissons en lisant ces textes et je rejoinds cette phrase... Chaque cas est spécial et jugé suivant les circonstances. C'est toujours ce que j'ai ressenti, merci.
Revenir en haut Aller en bas
manureva83

avatar

Nombre de messages : 308
Age : 60
Bonus : 360
Date d'inscription : 03/11/2009

MessageSujet: Re: Le suicide & la spiritualité   Ven 18 Juin - 18:35

oui ! bonjour

c'est tout a fait ca pour le suicide !
j'avais lu aussi un texte sur les suicidés et ceux qui aussi ont leur vie abreger par
un accident on vas dire ex: de circulation!
mais la encore c'est un autre sujet...!
mais possible qu'il rejoint le sujet du suicidés ...?

amitiés ! sunny
Revenir en haut Aller en bas
silence
Admin
avatar

Nombre de messages : 2209
Bonus : 4165
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Mort violente   Sam 19 Juin - 7:12

Non ! Manureva83, les personnes qui partent, même de mort violente parce que leur heure est là n'entrent pas dans la catégorie des "cas de suicide". C'est le karma personnel de chaque individu.
C'est donc un autre sujet et j'ouvrirais un poste dessus si tu le désire !
Cordialement cheers
Revenir en haut Aller en bas
manureva83

avatar

Nombre de messages : 308
Age : 60
Bonus : 360
Date d'inscription : 03/11/2009

MessageSujet: Re: Le suicide & la spiritualité   Sam 19 Juin - 7:40

bonjour silence ! Smile

oui! c'est bien ce que je pensais et je te remercie pour ta reponse et de m'eclairer sur le
sujet..! Smile
prends ton temps et amities ! sunny
Revenir en haut Aller en bas
dubuisson

avatar

Nombre de messages : 811
Age : 68
Bonus : 1003
Date d'inscription : 09/11/2010

MessageSujet: le Suicide selon le Lama Matthieu Ricard   Mer 9 Nov - 10:02


le suicide selon le lama Matthieu Ricard

Matthieu Ricard est moine bouddhiste.
Il est souvent interprète auprès du Dalaï Lama.
Voici quelques unes de ses paroles au sujet du suicide :

...Le suicide est, en ce sens, négatif parce que c'est un échec dans notre tentative de donner un sens à l'existence. En se suicidant, on détruit la possibilité que l'on a, dans cette vie, d'actualiser le potentiel de transformation qui est en nous. On succombe a une intense crise de découragement qui, nous l'avons vu, est une faiblesse, une forme de paresse. En se disant :"à quoi bon vivre ?", on se prive d'une transformation intérieure qui peut être effectuée. Surmonter un obstacle, c'est le transformer en auxiliaire de progrès.

Les gens qui ont surmonté une grande épreuve dans leur existence en tirent souvent un enseignement et une inspiration puissants sur la voie spirituelle.

En bref, le suicide ne résout rien, il ne fait que déplacer le problème vers un autre état d'existence.



source : - Le moine et le philosophe - Jean-François Revel - Matthieu Ricard - éd. Pocket

sympathie sunny

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: le suicide et la spiritualité.   Mer 9 Nov - 12:43

Bonjour à toutes et à tous.
Que cette lecture est intéressante, passionnante.
Que répondre à tous ces écrits, ces remarques, ces réflexions.
Pour ma part, je ne jetterai pas la pierre à celui qui finit par se suicider.
Qui sait comment il finira son existence, qui peut dire quelles circonstances amèneront la personne en souffrance à ce geste fatal.
Il y en a qui réussissent leur suicide, d'autres qui resteront à jamais atteints psychologiquement ou physiquement.
Que conclure de celui qui réussit et de celui qui "se rate".
C'est bien la question qui m'interpèle aujourd'hui.
Accident involontaire non. Accident volontaire oui.
Maladie, jusqu'où doit on accepter la souffrance.?.

Que d'interrogations.

Dieu pour moi nous donne que les épreuves que l'on peut supporter.
Bien à vous toutes et tous.

Sourire.
Revenir en haut Aller en bas
manureva83

avatar

Nombre de messages : 308
Age : 60
Bonus : 360
Date d'inscription : 03/11/2009

MessageSujet: Re: Le suicide & la spiritualité   Ven 9 Déc - 15:26


bonjour a tous et toute !

j'avoue le sujet et délicat surtout quand on a connue des gens qui par dépit et de plus sans rien dire de leur projet de suicide , c'est encore plus dur surement dans leur cas!
enfin ! j'en viens a dire que cela me rappelle une personne (ami) d'enfance qui riait toujours et qui malheureusement en plaisantant devant tout le monde '' en riant'' demain je fais ceci ! vous avez compris ....
quel choc le lendemain d'apprendre ca...!
mais comme dit '' sourire'' c'est vrai que on pourrait et on a fait des commentaires !
en fait ! c'est différent ''oui'' le sujet '' suicide! et ''accident''
et bien ! je vais continuer un peu de lecture qui et toujours aussi enrichissant sur le forum!

merci a tous! sunny
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le suicide & la spiritualité   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le suicide & la spiritualité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Le Dictionnaire de Spiritualité Oeuvre monumentale
» Le suicide
» Citations choisies de spiritualité chrétienne de Benoît XVI
» problème de toc...
» spiritualité
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cercle de Samsara :: Médecine & Spiritualité :: Médecine & Spiritualité-
Sauter vers:  
Le Cercle de Samsara vous apporte des satisfactions,faites un don!
Le Cercle de Samsara vous apporte des satisfactions,faites un don!
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Sciences et Savoirs | Astrologie et arts divinatoires