Cercle de Samsara
Il n'y a qu'un Dieu, mais Ses noms sont innombrables, et innombrables aussi les aspects sous lesquels Il peut être considéré.
Nommez - Le de n'importe quel nom et adorez - Le sous l'aspect qui vous plaira le mieux, vous êtes certain d'arriver à Lui.



 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 AMA - LA GLANDE PINEALE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
silence
Admin
avatar

Nombre de messages : 2219
Bonus : 4193
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: AMA - LA GLANDE PINEALE   Sam 6 Mar - 22:24

PHENOMENOLOGIE ORGANIQUE ET PSYCHIQUE DE LA MEDIUMNITE
Dr. SÉRGIO FELIPE DE OLIVEIRA
Médecin Généraliste et Psychiatre
Directeur de l'Institut de Santé Pinealmind - Président de l'AMS de l'état


(Source Jelt, AMA France - les annales de la rencontre à Paris, le 16 novembre 2003)

Première rencontre Médecine et Spiritualité





LA GLANDE PINEALE



Dans la suite de cette étude, nous allons considérer l'hypothèse que la glande pinéale est l'organe sensoriel de la médiumnité et c'est sur cette hypothèse que nous allons travailler : la glande pinéale capte les ondes du spectre électromagnétique qui vient de la dimension spirituelle.
René Descartes disait que la glande pinéale est le point où l'esprit se lie au cerveau. Est-ce que cette affirmation est vraie ? Nous sommes en train d'essayer de trouver zi fondement biophysique à cette hypothèse. Si l'esprit est lié au cerveau par la glande pinéale, comme il n'existe pas deux personnes semblables, par réflexion, il n'y a pas deux glandes pinéales semblables.

En fait ce que l'on observe, c'est que les glandes pinéales sont très différentes d'un encéphale à l'autre.
Photo 7 : Par tomographie on peut voir la glande pinéale parce qu'elle est incrustée de cristaux d'apatite, on parle de bio-minéralisation de la glande
Il y a donc des personnes dont la glande pinéale ne présente pas cette caractéristique, il n'y a pas d'incrustation de cristaux d'apatite en quantité suffisante pour provoquer une image radio-opaque comme celle qui peuvent être observées par tomographie.
Il y a donc des glandes pinéales qui présentent des cristaux d'apatite en grande quantité et d'autres non, et ça ne dépend pas de l'âge. Nous avons des enfants qui présentent une grande quantité de cristaux d'apatite et chez des personnes adultes la quantité est si petite qu'elle ne peut pas être vue dans la tomographie ou aux rayons x.

Nous avons étudié la microscopie de la glande pinéale pour essayer de comprendre quels sont les éléments qui existent en elle, qui pourraient être responsables d'un processus de captation magnétique d'ondes, qui, théoriquement, viendraient du monde spirituel et des ressources de la télépathie.
Existe-t-il dans la glande pinéale, des structures qui pourraient être responsables de ce phénomène de captation ? Nous avons photographié son intérieur ; nous avons observé de aspects de la glande pinéale coupée au milieu et nous avons utilisé le microscope électronique de l'Institut de Sciences Biomédicales de l'Université de Sâo Paulo.

*Photos 8 : La glande pinéale peut apparaître sous forme de petites sphères, qui ressemblent à des mûres, incrustées sur plusieurs points divers de la structure interne de la glande.

Ces petites structures qui sont incrustées apparaissent de façon radio-opaque, sous la forme d'un point blanc au milieu du cerveau.
Quand une personne présente une grande quantité de ces structures, qui sont des cristaux, elles apparaissent de façon radio-opaque, car dans le cas contraire elles auraient une consistance charnue.

Photo 9 : Si l'on examine ces cristaux d'apatite de plu près, sous forme de sphère, nous pouvons observer qu'ils sont entourés d'une couche de tissu conjonctif. Cette sphère est un cristal, un parmi les nombreux cristaux qui peuvent exister dans une structure de la glande pinéale. Nous pouvons observer aussi des structures en forme de cocon, de mûre, avec à l'intérieur les cristaux.

Tout indique que les cristaux sont des structures prévues dans le champ morphogénétique de la personne, c'est-à-dire, que chaque personne naît avec une prédisposition à avoir un certain nombre de cocons dans la glande, où se logent les cristaux d'apatite.

Photo 10 : Si l'on retire la couche de tissu conjonctif, on trouve une structure, qui peut ê
tre un cristal.

Photo 11 : Si l'on fracture un de ces cristaux, on voit sa structure interne, qui est formée de lamelles concentriques, comme lorsqu'on coupe le tronc de certains arbres.
Plus la personne est âgée, plus les lamelles sont nombreuses dans chaque cristal. Auparavant, on pensait que la glande pinéale se calcifiait et perdait ses fonctions à partir d'un certain âge.

Aujourd'hui nous savons qu'en réalité le processus de calcification, ou mieux, de biominéralisation, est impliqué avec une fonction importante de la glande, sa capacité métabolique.

Photo 12 : Nous pouvons même observer dans ces structures l'existence dans ces cristaux d'une microcirculation sanguine.
Ces cristaux ne sont donc pas des structures mortes.
Ceci veut dire qu'ils sont métaboliquement actifs, des structures vivantes. La calcification ne représente pas la mort de la glande, au contraire, il existe un métabolisme intense dans ces structures qui sont diamagnétiques.
Nous avons fait une étude analysant la structure de ces cristaux, la substance dont ils sont faits — l'apatite — en utilisant pour cela la diffraction de rayons x. Nous avons constaté non seulement que ce sont des cristaux, en raison des pointes qu'ils forment à partir de la diffraction, mais aussi qu'ils ont des propriétés diamagnétiques, qu'ils rejettent faiblement le champ magnétique.
Dans un langage plus simple, nous pouvons dire que c'est comme si l'onde bâtait sur un cristal et ricochait vers un autre, de l'un vers l'autre, et ainsi de suite. Le champ magnétique est donc séquestré par la glande.


*Esprits : que la matière a pour origine une substance primordiale, dénommée fluide cosmique universel. H existerait donc une correspondance quelconque en termes d'idée, entre la supercorde et ce fluide, et il serait très intéressant d'étudier cette convergence. Lorsque nous approfondissons cette question, nous constatons que l'idée des cordes, utilisée pour comprendre les sous-particules atomiques, peut être transportée à la compréhension du macrocosme. Nous disons cela car pour étudier l'origine de l'univers, il nous faut rechercher la source des particules et sous-particules atomiques, car en fait tout a commencé d'un point plus petit qu'une tête d'épingle. Donc les formes et les modèles qui existent dans le microcosme seraient reproduits dans le macrocosme.

Est-ce que l'univers est aussi une grande corde d'énergie ? Nous allons tenter d'utiliser cette idée pour comprendre la forme de l'univers.
Imaginons que notre dimension soit une grande corde d'énergie, un tapis. Continuons le raisonnement : notre espace tridimensionnel, est courbe. Nous le savons car si nous essayons de faire une triangulation de trois étoiles dans le firmament, nous allons constater ce qui suit : ces trois étoiles forment un triangle, dont la somme des angles internes et plus grande que cent quatre-vingt degrés. Et cela n'est possible que si ce triangle est dessiné•ur un espace courbe.

Analysons ceci maintenant : lorsque nous avons un plan bidimensionnel, comme une feuille de papier, par exemple, au moment où elle se courbe, elle le fait vers la troisième dimension. Ainsi, l'objet qui était plat auparavant, devient un cylindre et passe de deux à trois dimensions.

La même chose se produit avec l'espace à trois dimensions, comme il est courbe, nous pouvons dire alors qu'il se courbe vers la quatrième dimension. Et ainsi de suite. La quatrième dimension est un espace qui s'appelle espace-temps.

Mais le temps est courbe aussi, pour des raisons que n'allons pas discuter ici. Comme il est courbe, il se courbe vers la cinquième dimension et ainsi de suite, de façon que pour les calculs complexes de la Théorie des Supercordes, on arrive à onze dimensions.

Ce serait donc le même tapis, imaginé au début, courbé, un plan sur l'autre. C'est le même univers, mais plié en plusieurs dimensions, et celles-ci seraient des univers parallèles, qui correspondraient à ce que nous appelons les plans spirituels ou Spiritualité. De sorte que nous nous posons la question suivante : est-ce que dans ces univers parallèles ne se trouve pas la continuité de la vie ? C'est possible, car après la troisième dimension, où nous nous trouvons, nous laissons le corps physique et partons vers une autre. Ce serait le phénomène de la mort, suivi d'une renaissance vers une nouvelle vie.

Imaginons deux personnages : Jean et Marie vivent dans un plan bidimensionnel ; ils ont la possibilité de visualiser tout ce qui est compris dans deux dimensions, car ils ont une structure sensorielle adaptée à cela. Nous qui sommes dans la troisième dimension, nous pouvons voir Jean et Marie, mais ils ne peuvent pas nous voir, sauf s'ils sortent du monde où ils sont pour arriver à nous.

Le même raisonnement est valable pour la quatrième, cinquième et les autres dimensions, qu'on appelle aussi univers parallèles. Ceci se produit tout le temps : s'il y a quelqu'un dans une dimension au-dessus de la notre, il peut nous voir, mais nous, nous ne pourrons le voir que si nous sortons de notre corps, par dédoublement ou Expérience Extracorporelle (EEC ou OBE), et nous entrons dans le monde où il se trouve.


*Nous allons parler aujourd'hui des états de transe et des phénomènes médiumniques. Nous pensons que les hypothèses que nous allons présenter et les recherches déjà effectuées démontrent leur importance dans le contexte de la santé et les placent dans un secteur plus ample de la médecine, celui de la neuro-anatomie fonctionnelle et transpersonnelle.

Nous pouvons aborder librement ce sujet car le Code International des Maladies (CID) n° 10 (F 44.3) reconnaît les états de transe et de possession par les esprits, de même que le Traité de Psychiatrie de Kaplan et Sadock de l'Université de New York, dans le chapitre sur les Théories de la Personnalité et Cari Gustav Jung qui dans son premier ouvrage, analyse le cas d'un médium, une jeune fille, possédée par un esprit, dans l'étude qu'il a fait sur les phénomènes occultes. D'ailleurs, l'Association Américaine de Psychiatrie se sert de ce terme, possession par les esprits, dans le DSM4.

La jeune femme étudiée par Jung était possédée par des esprits et avait des crises de type hystéro épileptiformes, c'est-à-dire, un mélange d'hystérie et d'épilepsie, une altération complexe du comportement. Pendant une session médiumnique, elle manifestait la personnalité d'un esprit connu, familier pour les assistants. Après les attaques spirituelles, elle se plaignait de fortes douleurs à la tête, qui était soulagées par un rituel qu'elle-même avait mis au point, celui de l'auto-passe, qui l'aimantait d'énergie par les mouvements des bras.

Hahnemann, le fondateur de l'Homéopathie, a utilisé ce terme — passe — dans l'Organon ; Jung aussi dans ses ouvrages.
Les phénomènes médiumniques sont très riches, ils peuvent se présenter sous la forme de symptômes organiques et psychiques, lorsqu'il s'agit de phénomènes occultes ou paranormaux.

Pour les examiner, nous allons placer du côté de la pensée contemporaine de la science.


EXISTENCE DU MONDE SPIRITUEL

La première hypothèse que nous étudierons est celle de l'existence du monde spirituel.
La. physique actuelle a présenté diverses théories pour essayer d'unifier toutes les forces physiques connues ; l'une d'elles est la Théorie des Supercordes qui présuppose l'existence de 11 dimensions, connues aussi sous le nom d'univers parallèles, et correspond à la révélation spirite concernant les divers plans de la vie spirituelle.

De façon très simplifiée, nous pouvons dire que la Théorie des Supercordes s'appuie sur l'hypothèse suivante : les particules atomiques sont comme des cordes d'énergie. Donc si nous schématisions un électron, nous verrions une corde, avec une vibration à une extrémité ; si c'était un neutron, ce serait la même corde, mais elle aurait par exemple, une vibration sur la position intermédiaire et un proton vibrerait à l'autre extrémité. Ainsi, ces trois particules d'atome seraient des cordes, porteraient la même structure, mais elles auraient des vibrations différentes. Ces oscillations particulières seraient responsables de leur configuration.
On arrive de cette façon à tout unifier, à atteindre la particule essentielle, que nous pourrions appeler la supercorde simple.
Bien que nous n'ayons pas de preuve finale de cette théorie, il est intéressant d'en suivre les développement, car Allan Kardec dit la même chose dans les oeuvres qu'il a reçues des Esprits, exigent que la personne développe sa médiumnité, c'est-à-dire la connaissance des modèles sensoriels pour qu'elle puisse la dominer et en profiter de façon constructive.

Les personnes qui présentent des cristaux d'apatite en grande quantité, normalement sont des médiums de transe, qui présentent des phénomènes organiques psychiques un peu plus différentiés. Il y a une activation adrénergique, la personne ressent de la tachycardie, une accélération cardiaque, une diminution du fonctionnement de l'appareil digestif, une augmentation du flux rénal et aussi du flux sanguin de la tête et une diminution de la circulation périphérique.

L'interférence spirituelle dans l'appareil médiumnique provoque donc des phénomènes adrénergiques et la personne souvent peut perdre le contrôle de comportements déterminés. Lesquels ? Les comportements psychobiologiques ou organiques. Quels sont-ils ? La faim, la sexualité, le sommeil, l'agressivité. Dans l'agressivité nous faisons la distinction entre auto-agressivité qui sont la dépression et la phobie et l'hétéro-agressivité qui sont l'irritabilité et la violence. Ce sont des comportements situés dans l'hypothalamus.

Suite de l'article du Dr. SERGIO FELIPE DE OLIVEIRA sur le fonctionnement de la GLANDE PINEALE :
http://www.cercle-de-samsara.com/comment-communiquer-avec-les-esprits-cliquez-ici-f21/ama-fonctionnement-du-processus-lie-a-la-glande-pineale-t877.htm
Revenir en haut Aller en bas
 

AMA - LA GLANDE PINEALE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Egypte . L' oeil d' HORUS . La glande pinéale
» L'épiphyse ou glande pinéale
» La Glande pinéale ou « Troisième oeil »
» Deux "outils" pour notre évolution + CORPS DE LUMIÉRE
» L'OUDJAT
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cercle de Samsara :: Médecine & Spiritualité :: Médecine & Spiritualité-
Sauter vers:  
Le Cercle de Samsara vous apporte des satisfactions,faites un don!
Le Cercle de Samsara vous apporte des satisfactions,faites un don!
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit