Cercle de Samsara
Il n'y a qu'un Dieu, mais Ses noms sont innombrables, et innombrables aussi les aspects sous lesquels Il peut être considéré.
Nommez - Le de n'importe quel nom et adorez - Le sous l'aspect qui vous plaira le mieux, vous êtes certain d'arriver à Lui.



 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 SAINT PIO DE PIETRELCINA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
silence
Admin
avatar

Nombre de messages : 2201
Bonus : 4139
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: SAINT PIO DE PIETRELCINA   Sam 6 Mar - 20:31



SAINT PIO DE PIETRELCINA
CAPUCIN

*Pietrelcina 11. S. Giovanni Rotondo
25 mai 1887 23 septembre 1968

Saint Pio naquit à Pietrelcina (Benevento) le 25 mai 1887, de Grazio Forgione et Giuseppa De. Nunzio Son nom de baptême était françois. Il entra, à 15 ans, au couvent des pères capucins de Morcone(Benevento), où il prit l'habit religieux le 22 janvier 1903. Il fut ordonné prêtre le 10 août 1910, au Dôme de Benevento. Pour des raisons de santé, il fut obligé de rester quelques années dans son village natal.

-En février 1916, il fut transféré au couvent de « Sainte-Anne » à Foggia, et le 28 juillet il monta à San Giovanni Rotondo, où, sauf quelques rares et brèves interruptions, il demeura pour toujours. Le vendredi matin,20 septembre 1918, en priant devant le crucifix du Choeur de l'ancienne petite église, il reçut le don des stigmates de Notre Seigneur, qu'il conserva durant 50 ans, jusqu'à sa mort, le 23 septembre 1968. Il exerça avec zèle son ministère sacerdotal, il fonda les « Groupes de Prière » et l'hôpital « Casa Sollievo della Soffrenza ».

Les étapes du procès pour sa canonisation sont les suivantes :
20 mars 1983, début du procès diocésain ;
21 janvier 1990, clôture du susdit procès ;
dimanche 2 mai 1999, le Pape Jean-Paul II déclare Padre Pio « Bienheureux » ;
le 16 juin 2002, le même Pape le proclame « Saint »

Lien vers LA BOUTIQUE ESOTERIQUE SAMSARA.Com




Prière
A Saint Pio de Pietrelcina*

Enseigne-nous, à nous aussi, nous t'en prions,
l'humilité du coeur afin de nous compter parmi les « petits » de l'Évangile, auxquels le Père a promis de révéler les mystères de Son règne.
Intercède pour nous afin que nous obtenions un regard empreint de foi,
Capable de reconnaître aisément le visage de - Jésus dans celui des pauvres et des malades.
Soutiens-nous à l'heure du combat et de l'épreuve et si nous tombons,
donne-nous d'éprouver la joie du sacrement du pardon.
Transmets-nous une tendre dévotion à Marie, la Mère de Jésus et notre Mère.
Accompagne - nous tout au long de notre pèlerinage terrestre vers la Patrie céleste à laquelle nous aspirons nous aussi,
afin de contempler la Gloire du Père,
du Fils et du Saint-Esprit, pour l’éternité.
Amen.


*Pape Jean Paul II


Dernière édition par silence le Mar 7 Aoû - 16:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
silence
Admin
avatar

Nombre de messages : 2201
Bonus : 4139
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Hélène Bouvier et le Padre Pio   Lun 8 Mar - 12:37


Hélène Bouvier et le Padre Pio


Hélène Bouvier avait une vénération pour le Padre Pio. Elle rêvait de le rencontrer mais pensait que cela ne serait sans doute jamais qu'un rêve. Comme le savent les personnes qui l'ont approchée, on ne peut parler d'Hélène sans parler du Padre Pio.

Francisco Forgione est né le 8 mai 1887, à Piétrelcina, de parents pauvres. Son père fut obligé de s'exiler aux États-Unis, pour nourrir sa famille et permettre à son fils de faire les études nécessaires pour être accepté dans un couvent.
Il fut, très jeune, témoin d'un miracle qui le marqua pour toute la vie.

Pour la fête de San Pellegrino, ses parents, en habit du dimanche, l'emmenèrent à Altavilla. Ils entrèrent dans l'église du village. Une femme était là, devant la statue du Saint ; elle était assise et pleurait. Ses pleurs devinrent des sanglots. Elle approchait de la crise de nerfs. Son père essaya de faire sortir le petit Francisco de l'église. Très sensible, il avait les yeux plein de larmes. L'enfant tremblait d'émotion, mais refusa de bouger. Il regardait la mère qui dans un geste inattendu jeta son enfant devant la statue du Saint en hurlant : « Tiens, prends-le, si tu ne veux pas le guérir, je te le donne ». L'enfant tomba sur l'autel et pour la première fois de sa vie, il parla.
Le petit Francisco, vient d'assister à un miracle, à neuf ans. Il en sera marqué pour toute sa vie.

Sans le savoir il était médium. Le corps éthérique de son guide, la Sainte-Vierge, (il lui vouera une dévotion complète), qui venait déjà lui sourire, il sera « missionné », mais l'ignore encore.

Il fallut un vaste concours de circonstances pour que Francisco Forgione devienne le Padre Pio, mais son chemin était tout tracé. «Je suis un instrument docile dans les mains de Dieu », voilà ce qu'il disait de lui-même.

Il avait la faculté de se dédoubler, son corps éthérique sortait de son corps physique et était même à ce moment-là « visible » dans les endroits où il allait et où on le reconnaissait. En raison de son habit de capucin, personne ne pouvait se tromper ; c'était bien lui.
Le 5 août 1918, pendant qu'il confessait de jeunes prêtres dans son couvent de San Giovani Rotondo accroché au flan de la montagne, il vit s'avancer vers lui un mystérieux personnage qui lui transperça le coeur avec une flèche. Il venait de subir la « transverbération » exactement comme Sainte Thérèse d'Avila. « C'était comme un glaive de feu qui transperçait mon âme et faisait brûler mon coeur d'un amour ardent pour Jésus ».
Le 20 septembre 1918, il revit le même personnage tout misselant de sang qui lui imprima, cette fois, les mêmes stigmates que son patron Saint François d'Assise.
Les mains, les pieds, la poitrine du Padre Pio portaient les blessures du Christ. Il les portera jusqu'à la mort, où son corps, corps éthérique envolé, retrouvera son intégrité.

Tel était le personnage qu'Hélène Bouvier aurait voulu rencontrer.
Elle avait lu tous les livres le concernant mais sa mère malade, fut opérée trois fois, ce qui l'empêcha de partir en Italie, d'autant qu'elle avait toujours une vingtaine de chats à la maison.
Elle fut très étonnée lorsque sa soeur, qui habitait à proximité, lui proposa de prendre huit jours de vacances pour se reposer. Elle s'occuperait de tout en son absence.
Cela était inespéré, elle ne se fit pas prier.
- « Je vais aller voir le Padre Pio »
- « Mais c'est loin tu n'as pas assez d'argent ».
- n Je sais c'est une folie, mais une folie spirituelle, je la fais, je verrai bien ensuite ».


Elle prit son billet de train et partit. Elle aussi était guidée. Elle avait encore un doute au sujet des voyances médiumniques qu'elle faisait et se posait des questions. Ne parlant pas l'italien, mais juste un peu l'anglais, elle arriva en Italie, à 22 h 30. Evidemment, il n'y avait pas de chambre libre et après plusieurs refus elle se dirigea vers un banc pour se reposer un peu. Elle prit ensuite la route pour aller vers le monastère.

Dans la rue qui montait, elle vit une dame appuyée sur la barrière de sa petite maison et elle utilisa son seul mot d'Italien.
- Camera ? »
L'inconnue posa la question : « Pour vous ?
- Oui
- D'accord, deux jours.
Elle était sauvée. Après une petite nuit réparatrice, elle se retrouva au couvent. C'était la pagaille, les gens se battaient pour entrer...

Elle était stupéfaite, des carabiniers essayaient de maintenir l'ordre, la foule voulait entrer de force. Les gens se bousculaient, s'injuriaient...

Ceux qui arrivaient les premiers pouvaient se mettre près de l'autel et voir les stigmates saigner. Par déférence pour le Christ, il enlevait ses mitaines.
Hélène, portée par la foule, ne sut jamais comment elle arriva dans l'église. Mais à la sortie, le Padre Pio s'arrêta devant elle et lui donna sa main.
Il voyait les auras et savait toujours qui était devant lui. Repartant pour Paris, Hélène décida de revenir une seconde fois.

Elle revint, accompagné de son guide et du Père Brothier, des. Orphelins d'Auteuil, qui venait de décéder et qu'elle avait bien connu. Elle l'avait déjà vu plusieurs fois dans son corps éthérique. Contre toute logique, elle se retrouva dans la sacristie, sur le chemin du Padre Pio et eut droit à sa main dans la sienne et à un sourire. Leurs yeux se croisèrent et elle eut l'éblouissement de son Aura.

La nuit qui suivit, encore en Italie, elle eut un rêve, elle se confessait à un capucin : «Je m'accuse de me mettre en colère, et de dire des gros mots ». Elle ouvrit les yeux. Elle était en train de se confesser au Padre Pio, il était à la tête de son lit. Elle le vit s'éloigner d'elle, aller vers la fenêtre et elle eut très peur, elle était au troisième. « Mais il va tomber ! ». Elle avait pensé tout haut et il avait déjà disparu.
Hélène revint à Paris la joie dans le coeur. Ce fut son dernier voyage en Italie. La vie terrestre du Padre touchait à sa fin.

(source : témoignages Les messages de l'au delà à votre portée, Marguerite Bevilacqua)

Revenir en haut Aller en bas
Axxellia

avatar

Nombre de messages : 2
Age : 40
Bonus : 2
Date d'inscription : 17/06/2009

MessageSujet: Merci   Jeu 26 Aoû - 19:46

J'aime beaucoup Padre Pio...et un jour, si je peux je voudrai aller visité son sanctuaire en Italie...

Oui il a accomplit beaucoup de Miracles....

On dit que lorsque l'on a besoin de lui, il faut appeler ses anges qui viennent aussitôt !

sunny sunny

Douce soirée I love you

Lien vers LA BOUTIQUE ESOTERIQUE SAMSARA.Com

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SAINT PIO DE PIETRELCINA   

Revenir en haut Aller en bas
 

SAINT PIO DE PIETRELCINA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Saint Pio de Pietrelcina ! c’est ton ange gardien qui a conduit ta voiture.
» SAINT PIO DE PIETRELCINA (PADRE PIO)
» 23 septembre : Saint Pio de Pietrelcina (Padre Pio)
» Méditation du Mardi 23 Septembre 2014 Saint Pio de Pietrelcina (Padre Pio), prêtre
» Fil consacré à Saint Padre Pio de Pietrelcina
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cercle de Samsara :: Enseignement :: Grands Initié (e)s-
Sauter vers:  
Le Cercle de Samsara vous apporte des satisfactions,faites un don!
Le Cercle de Samsara vous apporte des satisfactions,faites un don!
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit