Cercle de Samsara
Il n'y a qu'un Dieu, mais Ses noms sont innombrables, et innombrables aussi les aspects sous lesquels Il peut être considéré.
Nommez - Le de n'importe quel nom et adorez - Le sous l'aspect qui vous plaira le mieux, vous êtes certain d'arriver à Lui.



 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Témoignage de la Médium Menga

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
silence
Admin
avatar

Nombre de messages : 2201
Bonus : 4139
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Témoignage de la Médium Menga   Lun 9 Nov - 11:46




Témoignage de la Médium Menga


Elle pratique dès son jeune âge le culte des ancêtres, qui l’initièrent aux traditions de l’Afrique profonde. Ce don fait d'elle la synthèse entre l’Afrique et l’Occident. Très tôt elle médite, prie, elle est appréciée du grand public.

Exister pour Menga, c’est être au service des autres, elle n’hésite pas à traverser l’Afrique pour aider les plus démunis. Elle doit se ressourcer chaque année sur la terre de ses ancêtres : « Le sable de mon pays, dit Menga, a la couleur de l’arc en ciel » Pour nous le cœur de Menga a la couleur de l’amour.

Cameroon-Info.Net : Métis, de père camerounais, de mère Suisse, mariée, mère de 3 enfants, médium parapsychologue, voyante profiler, vous vivez à Montpellier ; Qu’est ce que vous pouvez ajouter que nous avons oublié ?

Menga : Près de Montpellier, dans un petit village qui s’appelle Saint –Jean de Cornies. J’ai également vécu à Marseille, Annemasse. Sinon pas grand chose à ajouter, autrement dit, j’aime ma famille, mes amis, mes animaux et la nature.

Cameroon-Info.Net : Vous allez nous expliquer tour à tour ce que vous entendez par médium parapsychologue et voyante profiler ?

Menga : Medium c’est un peu ce qu’on appelle « Le channeling » ; Nous sommes des personnes qui captent et qui communiquent avec l’Au-delà, sans passer par un support. Nous avons aussi la capacité de correspondre avec le passé. Les médiums ont également le don de voir les maladies dont souffrent certains patients, le don de trouver des plantes pour soigner. Pour terminer, je dirai que les médiums ont la capacité de trouver les solutions pour aider des personnes, mais toujours avec l’aide des guides de l’Au-delà. C’est important de le souligner.

Par contre, avec la voyance, on travaille plus avec des supports tels le Tarot, les coquillages, la boule de cristal etc.

Par ailleurs, voyante profiler est assez spécifique, parce qu’il nous permet de retrouver des personnes et des animaux perdus, dire si quelqu’un est décédé ou pas. Il nous arrive dans ce métier d’aider la police, la gendarmerie.

Dans le même sens, on aide les entreprises à profiler des candidats adaptés aux postes clés.

Il m’arrive parfois de conseiller même en bourse.

Cameroon-Info.Net : Racontez-nous comment cela vous est arrivée ?

Menga : C’est une longue histoire ; Ma naissance en elle même a été assez particulière, je suis née à 10 mois, un 10/10, j’ai marché à 10 mois, cela fait beaucoup de 10 (rires). Ma naissance, non seulement elle a été assez particulière, assez difficile aussi, car à Zurich où je suis née, plusieurs médecins ont dû intervenir pour me sortir du ventre de ma mère. Par la suite, le médecin affirma à ma mère que je n’allais pas vivre longtemps. Trois mois après, j’avais été choisi pour représenter le Christ dans la crèche à l’église. Je pense véritablement que ce dernier m’a apporté sa bénédiction, parce que à l’époque, cela n’était pas évident qu’un bébé noir représente le Christ à Zurich.

Dès 9 mois, mes parents m’ont amené en Afrique ou je suis retombé malade. Ensuite, le docteur a permis qu’on me sorte de l’hôpital, parce qu’il n’y avait plus de solutions pour moi. Mois après mois, je souffrais toujours, et un jour, j’ai vu mon père pleurer. Je lui ai demandé : « pourquoi pleurs tu ? » il m’a répondu : « …Ma fille, je n’ai plus d’argent pour te soigner… ». J’ai rétorqué en disant : « Papa ne pleurs plus, je ne serais plus malade » ; C’est ainsi que ma guérison commença.

Entre temps, je faisais pas mal de choses ; je faisais des rêves prémonitoires. Je sortais la nuit pour chercher des plantes de protection et les mettais sur les fenêtres de ma maison.

Un jour, mon frère a survécu à un accident, je l’ai sauvé parce que j’avais insisté qu’il portât un casque, casque qui s’était brisé en deux lors de l’accident.

De l’autre côté, on me traitait de folle ; C’est une tante aveugle (rires) qui est venue dire à mes parent : « …Cette enfant est voyante, allez la soigner pour enlever l’esprit négatif qui domine en elle… ». Dans la foulée, je suis devenue « Megny », avec toutes les cérémonies consacrées à l’événement.

Sur le plan scolaire, les choses n’étaient pas faciles pour moi non plus, parce que j’avais l’impression de tout connaître et cela me perturbé ; Lorsque le maître expliquait son cours, je connaissais la suite et quelque instant après, j’oubliais parce que j’étais déjà passé à autre chose. Moi qui aimait tant l’école, qui claironnait à mon père que je serais docteur, sans savoir que je parlais plutôt de Tradi- praticien.

Cameroon-Info.Net : A vous écouter, la voyance n’est qu’un don de naissance ; Peut-on l’acquérir ?

Menga : Bien sûr que oui. Si vous faite un travail spirituel et que vous êtes en harmonie avec vous même, vous êtes humble vrai, il n’y a pas de raison pour qu’on ne le devienne pas. Vous savez, l’humilité est magique. Etre sincère et charitable ; c’est un équilibre qui vous conduit vers la voyance ; A ce moment là, on reçoit tout.

Cameroon-Info.Net : Quand on parle de voyance, on voit tout de suite quelqu’un qui prétend lire dans le passé et prédire l’avenir. Qu’avez-vous déjà prédit comme événement ?

Menga : en Afrique, j’avais prédit l’éruption du Mont Cameroun, le décès d’un journaliste toujours sur le Mont. J’avais également prédit les problèmes que la SONARA allait vivre. Au Gabon, j’avais prédit des choses qui n’allaient pas bien se passées, que je ne dirai pas ici. Ici en Europe, surtout à Montpellier, j’avais prédit la montée du club en première division. J’ai aidé à retrouver des personnes et des corps disparus, etc.

Cameroon-Info.Net : Il vous arrive souvent de ne rien voir du tout ; dans ce cas, n’est ce pas un phénomène que les voyants en règle générale ne maîtrisent pas, un processus en réalité qui vous est aussi étranger ?

Menga : Certainement, peut-être que vous avez raison. En ce qui me concerne, si je ne vois pas, c’est parce que je ne dois pas voir. Personnellement je ne suis rien, Et dans ce rien, j’espère recevoir tout. Cela voudrait donc dire, lorsque j’ai envie de voir, je demande à mes guides et ceux-ci correspondent avec moi. Par contre, si je vous dis ne rien voir, c’est que, au niveau des guides, ils estiment que ce n’est pas le moment d’en parler. Dans cette science, la discrétion doit être indispensable je pense. Surtout pour la protection de son être et de celui qu’on a en face de soi.

Cameroon-Info.Net : Peut-on dire d’un être humain pourvu de don le plus élevé ne peut jamais voir plus loin que ne lui permet sa propre maturité intérieure ?

Menga : Si on part du principe qu’on est rien, que l’être le plus élevé dépend lui aussi d’un être plus élevé, on revient au point de départ, on n’est rien. A partir de là, on peut dire qu’on ne peut pas voir jusqu’à un seuil certain. Maintenant, chacun est élevé à sa dimension. Je dirai oui, votre maturité intérieure détermine tout. L’élévation dépend de ce que vous porter à l’intérieur de vous.

Cameroon-Info.Net : Quelle différence faite vous entre le monde astral et l’Au-delà ?

Menga : Si je dis qu’il n’y a pas de différence, c’est parce que les deux appartiennent au monde invisible. Le monde invisible étant vaste, je dirai qu’il y a une différence. La première se fait au niveau des vibrations.
Tenez : l’être humain qui séjourne sur terre, autrement dit dans la matière dense, porte simultanément les enveloppes de tous les genres de la création. Chaque enveloppe, donc chaque corps appartenant à ces genres différents dispose aussi de ses propres organes sensoriels. Les organes de matière dense. Un développement plus poussé sur ce plan offre, dans le meilleur des cas, la possibilité de percevoir jusqu’à un certain point la matière dense de faible densité. Cette matière dense de faible densité est nommé « Astral ».

Lorsqu’un être humain quitte son corps de matière dense au moment de la mort terrestre, il abandonne en même temps les organes des sens appartenant à la matière dense, parce que ceux-ci font tout simplement partie de cette enveloppe. Dès qu’il a abandonné cette enveloppe, il se trouve dans l’au-delà, dans les plans de matière subtile. Voilà en gros ce que je peux vous dire à ce sujet.

Cameroon-Info.Net : En 1993, lors d’un festival international de la voyance, vous avez obtenu un prix. A quoi correspondait t’il ?

Menga : Le prix journalistique de l’amitié (rires). C’est un prix qui voulait simplement dire que cette personne a beaucoup d’amour pour les gens.

Cameroon-Info.Net : Quel est le but d’un tel festival ?

Menga : C’est permettre aux gens de se rencontrer, des médiums, des parapsychologues, des tradi-praticiens, numérologues, des astrologues, des magnétiseurs etc. Cette rencontre permet aux gens d’avoir des réponses aux questions auxquelles ils se posent, des solutions à leurs problèmes et inquiétudes, ainsi que des réponses à leurs recherches.

Cameroon-Info.Net : Comment expliquez-vous l’engouement que les gens ont sur les choses dites occultes et le fait que la voyance soit tant contesté dans sa pratique ?

Menga : Je ne pense pas qu’elle soit contestée, je pense plutôt qu’il y a du bon et du mauvais, comme dans tout corps de métier. Si aujourd’hui elle est un peu décriée, c’est parce que certains en font un marché de malheurs, certains veulent s’enrichir en faisant dépenser des sommes d’argents énormes à ceux qui viennent les voir. De l’autre côté des gens qui ont de plus en plus de soucis, malchance, envoûtement, possession ; des hôpitaux qui n’apportent plus satisfaction. Les médiums résolvent et trouvent des solutions aux problèmes des gens. Voilà la raison de cet engouement.

Cameroon-Info.Net : D’aucuns assimilent la voyance à la psychologie, d’autres pensent que vous (les voyantes) manquez d’humilité, même lorsque vous ne voyez rien, vous toujours quelque chose.

Menga : Il est vrai que certains manquent d’humilité. L’humilité est en quelque sorte ma devise ; Je dis toujours que je ne suis rien, et c’est dans ce rien que je reçois tout. Il m’arrive très souvent de ne pas prendre de l’argent lors de certaines consultations, simplement parce qu’il y’a rien à faire, que d’aider la personne sur le plan psychologique.
Il arrive, c’est vrai, qu’on confonde la psychologie à la voyance. Ce qui est aussi vrai c’est que, un bon médium n’a pas besoin de faire les études de psychologie, parce que lui reçoit les messages dans sa clairvoyance, alors que le psy s’appuie plus sur la personne, et les messages que celui-ci lui renvoie.

Cameroon-Info.Net : Quel est votre rôle, votre apport dans la société aujourd’hui, dans le même sens, vous évoquez l’aide spirituelle dans votre métier ; Comment aidez-vous, quelles en sont les résultats ?
Menga : On conseille selon les messages que nous recevons. On vous permet aussi de suivre votre chemin. Il faut souligner que le don de l’Amour que nous avons, nous permet d’aider les personnes à avancer sur terre.
Vous savez, la plupart des gens sont en quelque sorte déréglé, parce que les parents on plutôt voulu que les enfants deviennent ceci ou cela. Je puis vous dire que cela crée quelque chose d’anormale en vous, qui devient même psychique. Voilà pourquoi nous sommes là pour déjà vous remettre sur votre voie, et résoudre en même temps les problèmes liés à l’envoûtement, la sorcellerie etc.

Sur le plan spirituel donc, nos guides nous orientent sur les conseilles à vous prodiguer, les prières à faire, la conduite à avoir dans son quotidien.
Les résultats dans l’ensemble sont probants, vu les témoignages et les remerciements. Ma particularité est de ne pas poser des questions, sauf le nom, le prénom, la date de naissance. Si je pose des questions, je serai complètement déréglé. Voilà peut être une des raisons des bons résultats que j’obtiens.

Cameroon-Info.Net : Je reviens sur cette question que j’avais posée à Patrick Nguéma Ndong : Que voyez-vous exactement, sous quelle formes sont ses entités, dans quelles langues vous parle t’on ?

Menga : Lorsque je reçois en communication, c’est mon oreille qui travaille, mon téléphone intérieur. Sinon que j’entends des voix, de mes guides, de mon père, ma grand-mère, ses voix me parlent et m’orientent.
Par ailleurs, j’entends quelques fois certaines voix inconnues. Dans ce cas, je leur fais barrière.

Je vois comme vous le dite des entités. De temps en temps je vois la tête et pas le corps, parfois des formes que je ne peux pas vous décrire. Les elfes par exemple, qui sont très mignons, les êtres de petites tailles aussi. Evitez de les écraser, parce qu’ils font leur vie. Ils nous apprennent beaucoup de choses.

Faites attention lorsque vous déplacer des pierres, dites merci lorsque vous utilisés des plantes etc.

Cameroon-Info.Net : Comment vous parlent les instruments que vous utilisés tels que les coquillages, le tarot qui est plus conventionné ?

Menga : Les cauris, les coquillages viennent de la mer ; Tout ce qui vient de la mer est très important, très significatif et magique pour moi. Quand je les jette au sol, les dessins sont là de suite, ensuite je les traduis. En même temps, on me parle aussi. J’ajouterai que l’utilisation des coquillages m’a été donnée dans les rêves.
Le Tarot c’est pareil, je l’ai apprise toute seule. Je dois vous dire que je suis mauvaise comme élève. Voilà pourquoi je remercie sans cesse mes grands parents pour leur aide.

Cameroon-Info.Net : Sur quelle base tarifaire est fondée votre consultation ?

Menga : Je consulte sur la base de 60€. En général les gens viennent avec beaucoup de questions dans la tête et après la consultation ils n’en ont plus. Toute fois, Je donne la possibilité d’être joint par téléphone.
MENGA-VOYANCE est officielle, je suis donc déclarée. Toujours à votre écoute.

Cameroon-Info.Net : Votre dernier mot ?

Menga : Je vous remercie d’être venu. Sinon, je sens que votre site est une très bonne structure, elle a besoin d’évoluer encore. J’ai même envie de dire que Cameroon-Info.Net n’a pas encore commencé à voir la lumière de ce qu’il doit voir. Je ressens la nécessité de collaboration avec d’autres personnes, une restructuration totale du site à venir.

Pour finir, je dirai que les humains doivent apprendre à se connaître, à avoir confiance, à lire les messages en eux et autour d’eux pour avancer.
Revenir en haut Aller en bas
 

Témoignage de la Médium Menga

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Témoignage de M. Alcader, auteur du "Vrai visage de l'Islam"
» LA CONFIRMATION (témoignage)
» VIDÉO: Un réel fait vécu; Jésus m'a sauvé ! Témoignage d'une Québécoise :
» Mon petit témoignage
» qu'est-ce qu'un médium ?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cercle de Samsara :: La Voyance :: Vos témoignages sur la Médiumnité-
Sauter vers:  
Le Cercle de Samsara vous apporte des satisfactions,faites un don!
Le Cercle de Samsara vous apporte des satisfactions,faites un don!
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit