Cercle de Samsara
Il n'y a qu'un Dieu, mais Ses noms sont innombrables, et innombrables aussi les aspects sous lesquels Il peut être considéré.
Nommez - Le de n'importe quel nom et adorez - Le sous l'aspect qui vous plaira le mieux, vous êtes certain d'arriver à Lui.



 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 le Bardo Thodol possède t'il une réalité ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jelt

avatar

Nombre de messages : 1300
Age : 55
Bonus : 1353
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: le Bardo Thodol possède t'il une réalité ?   Lun 12 Oct - 21:27


Citation :
Conversation :le Bardo Thodol possède t'il une réalité?


Concersation - Réponse par Jelt

Déjà, nous pouvons nous mettre en syntonie et être d’accord sur ce que c’est que le Bardo ?

Le Bardo Thödol ou Livre tibétain des morts est un texte du bouddhisme tibétain décrivant les états de conscience et les perceptions se succédant pendant la période qui s’étend de la mort à la renaissance. L’étude de son vivant ou la récitation du principal chapitre par un lama lors de l’agonie ou après la mort est censée aider à la libération du cycle des réincarnations, ou du moins à obtenir une meilleure réincarnation.

C’est la traduction la plus généralement répandue.
Maintenant, nous occidentaux, vivant en occident, à des siècles de lumières, des iotas de cette tradition ancestral comment pouvons nous l’intégré de façon moderne, réfléchie, pragmatique , à notre vie de chaque jours, a chaque instant et surtout comment s’arrêter sans concepts de compréhension par le vécu culturel puisque le lieu de naissance ici bas souligne notre culture et notre degré de compréhension.

Comment une civilisation des temps anciens, du bas moyen age, aujourd’hui nous damerez t elle le pion à ce point là , Nous avons oublié les coiffes des demoiselles du temps de Lancelot, nous avons oublié les pourtours des damoiseaux de ses Dames … du romanesque ? alors que pense t on du folklore de là-bas ? du primitif ? sans aucun doute puisque le terme de romanesque n’effleure personne ! Et pourtant, des régions et des territoires plus grand que le Royaume de Navarre avec des climats ingrats ont façonnées une partie du monde… et mieux, dans leurs isolement elles sont parties vers l’ouverture, vers d’autres horizons cherché la connaissance, la découverte, le savoir et la puissance à leurs manières.

Les contacts les plus connus sont bien sur les royaumes de Chine et le monde des Steppes de l’empire Mongol. Ce fus les balances les plus importantes temporellement. Mais d’une manière occulte, l’extrême Asie à révélé a elle-même cette société qui n’était guère différente de celle de l’Europe futur : les pauvres, manants, serfs, esclaves, religieux et ermites, guerriers, bourgeois et nobles …. Révélation que sont parti cherché non pas de preux Champions comme dans l’imaginaire Chevaleresque mais des assoiffés de connaissances qui n’avaient pas tous les gallons d’érudits, ni le charisme de meneurs d’hommes auprès de leurs tribus, de leurs villages, mais simplement des êtres en recherche de Justice, de connaissance dans un souci d’évangélisation, de transmettre, de partage aux autres …. Dans un soucis de communication avec les Dieux… une approche de société bien différente !

Cette civilisation basé sur la réincarnation des êtres, à tous les niveaux économique, politique, militaire, à forgé une structure vers Dieu en partant d’un principe intemporel qu’est l’existence. Rejoignant certes un principe fondamental humain a travers tous les continents, et à travers les âges.

Par exemple, la société tibétaine été une civilisation oral, donc pas d’alphabet. Un érudit est donc parti vers les royaumes et empires voisins chercher la connaissance de la transmission écrite de l’écriture. Et il a sélectionné, proposé et validé la notion de communication de langage se rapprochant le plus aux mœurs de la structure Tibétaine, le sanscrit. Et ce malgré des approches et contact avec les peuples de la Steppe, de Chine et d’ailleurs. Donc, une fidèle image des ressentis de culture que plutôt des besoins de structuration dans l’urgence ?

Ainsi la notion de mort devenais une réalité importante si non un but de compréhension de l’existence, de sa finalité. De par la même, la facilité de l’acceptation de sa condition avec la promesse d’un monde meilleur futur au qu’elle chaqu’un est convié a s’attabler, se mettre a table a chaque instant de sa vie. Une préparation en connaissance que l’individu n’est pas un Terrien a proprement parlé mais bien une entité de l’au de-là qui n’effectue qu’un passage sur cette Terre.
Pour cela des initiés, des maîtres, des ermites ont confondu leurs existences dans cette recherche. Leurs études, leurs expériences les ont emmenés à synthétisé à leurs façon, à leurs manières, à cette époque, leurs compréhension de l’approche du déliement, de la mort. Ces différents témoignages similaires dans le temps, à travers nombres d’enseignements, les ont conduits à des parallèles de réflexions, de pensées et de découvertes voir de révélations similaires, identiques.

Divers recueils jalonnent les tâtonnements de l’approches des derniers instants. Le plus célèbre est bien sur le « Bardo thodol ». D’autre ouvrages existe dans des temps similaires dans d’autre société comme l’Egypte, d’autres sont resté latents en transmission oral, folklorique, oublié de tous ceux qui sont à la recherche de la consommation dans un monde Moderne. Mais pas de ces peuples aborigènes et indigènes de par leurs reculs à l’accès à la modernité.

Les différents dogmes à travers le temps nous parle du Paradis, des Anges et de la Mort …. A travers de multiples témoignages qu’est l’expérience de chaque être dans son existence, exploité par les dogmes et cultivés, élargies, approfondies et développées par les êtres en quêtes de véritables réponses, nous avons des confirmations néanmoins des quelques instants qui nous séparant de l’existence matériel, physique et celle de l’Après Vie : la Mort.

Ce qui est curieux et fort pertinent à mon égard, et la relation entre le Spiritisme (en occident) et le Bouddhisme (en Asie) concernant ces instants bien spécifiques que sont les temps d’agonies. Des similitudes avec des mots différents propres a chaque culture !

Je m’excuse d’avoir été un long mais je souhaitais tellement vous présenté une façon d’abordé cette réflexion non pas complète mais sans focus !

Je vous remercie d’avoir poser cette question.
La réponse est dans votre croyance … mes Maîtres Spirituels m’indiquent le chemin, je souhaite juste vous l’éclairé un peu …

Jelt. sunny


Revenir en haut Aller en bas
jelt

avatar

Nombre de messages : 1300
Age : 55
Bonus : 1353
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: le Bardo Thodol possède t'il une réalité ?   Mar 8 Déc - 1:28

Revenir en haut Aller en bas
 

le Bardo Thodol possède t'il une réalité ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» LE BARDO THODOL, le Livre des Morts Tibétain
» le livre des morts tibétains Bardo Thodol
» Bardo Thödöl
» Un texte blasphématoire d'Arnaud.
» Une explication intéressante des NDE
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cercle de Samsara :: Chamanisme :: Asie-
Sauter vers:  
Le Cercle de Samsara vous apporte des satisfactions,faites un don!
Le Cercle de Samsara vous apporte des satisfactions,faites un don!
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit