Cercle de Samsara
Il n'y a qu'un Dieu, mais Ses noms sont innombrables, et innombrables aussi les aspects sous lesquels Il peut être considéré.
Nommez - Le de n'importe quel nom et adorez - Le sous l'aspect qui vous plaira le mieux, vous êtes certain d'arriver à Lui.



 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Magie blanche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
silence
Admin
avatar

Nombre de messages : 2241
Bonus : 4257
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: La Magie blanche   Sam 3 Aoû - 9:26


La Magie blanche correspond à un ensemble de techniques, souvent ritualisées, permettant de produire des phénomènes destinés à influencer le destin ou le comportement d'une personne.

On fait traditionnellement la distinction entre trois sortes de pratiques : la magie blanche, la magie rouge et la magie noire.
La magie blanche concerne une utilisation de la Magie à des fins positives, ou préventives.
Il est donc possible, grâce à la magie blanche, de résoudre de nombreux problèmes de son existence, sur le plan financier (grâce à des rituels d’argent), sur le plan amoureux (grâce à la magie rouge), sur le plan professionnel (grâce à des rituels professionnels), mais aussi pour se protéger contre un envoûtement néfaste (rituel de désenvoutement).
La magie rouge correspond à de la magie blanche, mais concerne le domaine affectif et amoureux.
La magie noire désigne une Magie motivée par des fins de vengeance, et visant à l’échec d’une victime.
Les adeptes de la magie noire (sorcellerie noire) passent pour être néfastes à la société (sorciers),  tandis que les adeptes de la magie blanche (mages) sont censés rectifier ces troubles, ou les empêcher.

LE DON DE NAISSANCE
Un sorcier (ou un mage)  digne de ce nom doit, pour pratiquer la magie blanche, posséder un certain magnétisme, et être capable de magnétiser une personne à distance, grâce à un support (cela peut être une photo, une dagyde, un objet ou un vêtement appartenant à la personne visée) . Il doit aussi posséder une grande force de l’esprit de façon à pouvoir la transformer en énergie.

LE DÉTACHEMENT ÉMOTIF
Les actes de magie blanche passent par un détachement émotif du mage, afin qu’il puisse juger en toute objectivité et selon la demande, envoûter une personne ou renverser une situation d’envoûtement. Il doit méditer très régulièrement, plusieurs fois par jour afin de faire le vide dans son esprit et ainsi renforcer ses capacités et son mental.

LE SACRIFICE
Le sorcier voulant entrer en contact avec les forces énergétiques doit être prêt à sacrifier une partie de son existence souvent au détriment de sa famille.
En effet, certain rituel de magie blanche sont très contraignant, demande de nombreuses heures de préparation,  et ne peuvent se faire que dans le calme et la solitude la plus absolue, d’autres ne peuvent s’effectuer qu’au bout de 3 jours de jeûne...

LE LIEU
Il est préférable d’effectuer les rituels dans un lieu adapté à la magie blanche, l’idéal étant un lieu calme, parfois en pleine nature et boisé. Mais on peut pratiquer aussi en appartement, dans une pièce spécifiquement préparée.
Il doit être sain, propre de toute poussière, purifié au sel ou au thym à l’aide d’un cercle magique.
magie blanche l'entrainement les regles de la magie blanche magie blanche le cercle magique

LE CORPS
Il est impératif, avant chaque rituel de magie blanche, de prendre un bain composé soit de plantes spécifiques, soit de sel ou encore d’huiles appropriées au rituel qui va suivre. Cela dans le but de purifier son corps et de se détendre.

L’ESPRIT
Le but rechercher est de faire le vide en s’allongeant, en se concentrant et en ne pensant qu’au rituel. Une méditation lente doit commencer afin de charger son corps en magnétisme.


A QUOI SERT UN CERCLE MAGIQUE ?
La réalisation et la délimitation de l’espace du cercle de magie blanche sont une étape primordiale qui doit précéder tout travail. Il formera une sorte de coquille d’énergie, protégeant ainsi les influences indésirables pendant les rituels de magie blanche. De plus, la délimitation du cercle magique permettra de maintenir les flux énergétiques qui y seront libérés.

MÉTHODE DE CRÉATION
Le cercle de la magie blanche doit être large et spacieux, de façon à pouvoir se mouvoir facilement à l’intérieur. Il peut être fait avec du sel, de la terre ou du charbon, et dessiné à l’aide d’une baguette consacrée, ou plus simplement, avec son doigt.
Il doit être fait autour de l’autel qui doit être composé des 4 éléments : terre (sel) , air (l’encens) , le feu (les bougies), et l’eau (coupe contenant un liquide approprié).
D’une à cinq bougies(pour former un pentacle) peuvent être déposées tout autour du cercle de magie blanche.

BANNISSEMENT DU CERCLE MAGIQUE
Lorsque les rituels de magie blanche sont terminés, il faut bannir le cercle, c’est-à-dire l’effacer, afin de laisser les énergies concentrées se dissiper et circuler librement. L’effacement du cercle de magie blanche s’effectue grâce à un balai, en partant de son centre et en dirigeant les énergies vers l’extérieur.
Revenir en haut Aller en bas
silence
Admin
avatar

Nombre de messages : 2241
Bonus : 4257
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: La magie d'intention   Sam 3 Aoû - 9:38


Intention : magie noire, magie blanche

Saint Augustin distingue dans la magie une forme "plus détestable", la goétie (sorcellerie), et une forme "plus honorable", la théurgie. Depuis la fin du Moyen Âge, vers 145031, les savants posent la distinction entre deux sortes de pratiques, en fonction de leurs buts moraux : la magie noire ("nigromancie") et la magie blanche ("mageia"). Auparavant on voyait dans chaque magie du mal et du bien. Les statuts de Narbonne (1638) exposent la séquence suivante, décroissante en valeur : magiciens, devins, enchanteurs, sorciers.

La magie noire a des effets négatifs du fait même du magicien, de sa personne, et la sorcellerie a des buts consciemment maléfiques et des moyens intentionnellement négatifs ("diabolisme"). Les mages noirs et les sorciers passent pour être néfastes à la société, ils empoisonnent, ensorcellent, lancent des imprécations, invoquent des diables ou démons, utilisent des figurines d'envoûtement, nouent l'aiguillette (ils provoquent l'impuissance sexuelle), provoquent des sécheresses ou des orages, etc. En 1317, l'évêque Hugues Géraud de Cahors fut condamné au bûcher car il avait essayé de tuer le pape Jean XXII avec des images de cire.

La magie blanche, elle, concerne une utilisation de la Magie à des fins altruistes, ou préventives ("magie bleue"), avec des moyens presque toujours positifs, bénéfiques. Elle guérit, protège, exorcise, renforce, réconcilie… Elle invoque les "esprits bons", Dieu… et pas les mauvais démons.
La distinction magie noire/magie blanche recoupe presque la distinction entre magie illicite (ars prohibita) et magie licite, mais aussi la distinction entre magie diabolique (qui repose sur l'aide de mauvais démons) et magie naturelle (reposant sur un agencement adéquat des causes physiques). J. Pic de la Mirandole dit sur cette dernière distinction : "Il y a une double magie. L'une relève tout entière de l'activité et de l'autorité des démons (…). L'autre n'est rien d'autre que l'achèvement absolu de la philosophie de la nature (exacta et absoluta cognitio omnium rerum naturalium)."

Selon la Bible Sataniste, il n'existe pas deux formes de magies: la magie n'est pas manichéenne avec une bonne et l'autre non. Selon Anton Szandor LaVey il n'existe qu'une seule magie mais plusieurs manière de s'en servir : ainsi, certains s'en serviront pour punir et d'autres pour guérir.

La magie rouge fait son apparition - du moins le terme - vers 1840. La plupart des définitions de la magie rouge l'associent à la sexualité, à l'amour, à la séduction et au plaisir amoureux ou charnel.
La magie verte ne concerne que l'ordre naturel végétal (voire animal, si les bêtes sont sauvages).
La magie bleue désigne parfois toutes les magies de protection.
L'Église Catholique ne fait pas de distinction entre différentes magie, elles sont toutes associées aux démons plus ou moins explicitement.

Au Tibet, la religion Bön et ses adeptes Bön-po, étaient versés dans la magie noire et la magie blanche. La magie noire est un des thèmes du film Milarépa : La voie du bonheur. Actuellement, officiellement, les Bön-po ne pratiqueraient plus que la magie blanche.

Revenir en haut Aller en bas
dubuisson

avatar

Nombre de messages : 811
Age : 68
Bonus : 1003
Date d'inscription : 09/11/2010

MessageSujet: magie   Sam 3 Aoû - 10:53

Tout à fait d'accord, il n'existe qu'une forme de magie. Aux mages et sorciers de savoir de quelle manière pratiquer.

La magie se soumet aux lois de cette planète où tout comporte les deux valeurs bien-mal, positif-négatif etc... Le choix doit être fait avant d'utiliser les forces naturelles et leur inclinaison positive ou négative (un vent peut être doux et agréable, ou tout arracher sur son passage). Le mage ou sorcier portant en lui ces deux valeurs doit savoir clairement quel est son plus fort penchant intérieur. Tout est question de choix. sunny 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Magie blanche   

Revenir en haut Aller en bas
 

La Magie blanche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Les auteurs de magie runique
» Sommaire magie celte
» l'Islam et la magie
» Les dangers de la magie noire.
» Magie draconique livre sur internet
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cercle de Samsara :: Enseignement :: Enseignement Occulte-
Sauter vers:  
Le Cercle de Samsara vous apporte des satisfactions,faites un don!
Le Cercle de Samsara vous apporte des satisfactions,faites un don!
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit