Cercle de Samsara
Il n'y a qu'un Dieu, mais Ses noms sont innombrables, et innombrables aussi les aspects sous lesquels Il peut être considéré.
Nommez - Le de n'importe quel nom et adorez - Le sous l'aspect qui vous plaira le mieux, vous êtes certain d'arriver à Lui.



 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Saint Charbel Makhlouf

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
silence
Admin
avatar

Nombre de messages : 2201
Bonus : 4139
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Saint Charbel Makhlouf   Mar 30 Juil - 14:15



Saint Charbel Makhlouf

Prêtre et moine maronite (1828-1898)

Saint Charbel Makhlouf naquit au Liban, le 8 mai 1828, dans le village maronite de Bika’Kafra. Sa mère le nomma Youssef.

Berger à l’âge de sept ans, il se réfugiait dans une grotte afin de prier à l’heure du midi loin des regards indiscrets, tandis que son troupeau se reposait. Youssef suivit aussi les leçons du maître d’école qui se résumaient alors à lire, à écrire, à prier et à servir la messe.

En 1851, Youssef ayant atteint sa vingt-troisième année, il résolut de quitter son village sans prévenir personne, pour se rendre au monastère de Notre-Dame de Maïfouk, de l’Ordre libanais maronite. Huit jours après son entrée, il prend l’habit et choisit le nom de Charbel, illustre martyr de l’Église d’Antioche, en l’an 107, sous Trajan. Dès le début de sa vie religieuse, sa générosité dépasse toute obligation. Il se signale surtout par la simplicité et la sincérité de sa piété. Le 1er octobre 1853, saint Charbel prononce les trois voeux de religion, acceptant joyeusement d’être victime perpétuelle jusqu’à sa mort.

Aucun travail manuel ne rebutait cette âme d’élite. Il disait à son supérieur : « Donnez-moi, si vous m’en jugez digne, les corvées les plus rudes et les plus humiliantes. » Pendant plusieurs mois, on le chargea de nettoyer les couloirs et de collecter les ordures. Il dut défricher des terres incultes à l’aide de la plus lourde pioche qu’il maniait dix heures par jour.

En juillet 1859, Mgr Joseph Al Madrid lui conféra la prêtrise ; saint Charbel était âgé de trente et un ans. Après son ordination, il passa seize ans à Annaya, avant d’avoir l’autorisation de se retirer dans l’ermitage du monastère où s’écouleront les vingt-trois dernières années de sa vie.

Là, dès son lever, le Père Charbel se dirige vers la chapelle où il demeure cinq heures en adoration. A le considérer, on constatait que son coeur, son âme et ses pensées étaient toutes plongées en Dieu. Presque continuellement agenouillé, il fixe le tabernacle et s’absorbe dans une profonde méditation. Le saint solitaire entretenait sa vie d’oraison par le silence. Aux questions qui lui étaient posées, il ne répondait, aimablement, que le nécessaire. Un jour, avant la consécration du Saint Sacrifice de la messe, comme un froid intense sévissait, un frisson le prit subitement. Son compagnon s’aperçut de sa faiblesse et l’amena se reposer un instant. Après un second essai pour terminer sa messe, saint Charbel fut soudainement atteint de paralysie et dut s’aliter pour la première fois de sa vie.

Le 16 décembre 1898, Charbel est atteint de paralysie en célébrant la messe. Il agonise durant huit jours et meurt le 24 décembre.

Après la mort de Charbel, on remarque que du sang suinte de son corps. Lorsqu'il est enterré, c'est le tombeau qui se met à suinter. Bientôt, une foule de plus en plus nombreuse visite son tombeau y conduisant des malades pour lui demander des grâces.

Des reliques sont déposées à l'Abbaye de Bois-Seigneur-Isaac en Belgique.

Son agonie dura huit jours ; agonie de paix, agonie de saint. « O Père de vérité, voici Votre Fils, victime pour Vous plaire... » Ses lèvres répétèrent continuellement ces paroles de la messe jusqu'au moment où il rendit sa grande âme à Dieu dans la nuit du 24 décembre 1898, vigile de la fête de Noël. Le plus grand prodige après celui de la vie de saint Charbel Makhlouf consiste dans l’état de conservation miraculeuse de son corps. Les foules se sont empressées d’accourir pour contempler ce prodige inouï qui s’est perpétué longtemps après sa mort.

Saint Charbel, surtout depuis sa mort, est un thaumaturge célèbre dont on ne compte plus les miracles, dont beaucoup ont fait l'objet d'études médicales sérieuses.







L'église Sainte-Catherine est une église catholique située à Honfleur, dans le département français du Calvados, en France.
L'édifice est dénué de transept et les bas-côtés de chapelles qui sont uniquement matérialisées par des statues récentes de saints personnages dont l' indigène saint Marcouf.
Revenir en haut Aller en bas
 

Saint Charbel Makhlouf

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» 24 juillet : Saint Charbel Makhlouf
» 24 juillet Saint Charbel Makhlouf
» La Vie, la Sainteté et les Miracles de Saint Charbel Makhlouf
» Ce soir : Nativité du Seigneur (Noël), commentaire du jour "Aujourd'hui vous est né un Sauveur, dans la ville de David", Saint Charbel Makhlouf Prêtre
» Quelqu'un connait ce saint? Saint CHARBEL
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cercle de Samsara :: Enseignement :: Grands Initié (e)s-
Sauter vers:  
Le Cercle de Samsara vous apporte des satisfactions,faites un don!
Le Cercle de Samsara vous apporte des satisfactions,faites un don!
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit