Cercle de Samsara
Il n'y a qu'un Dieu, mais Ses noms sont innombrables, et innombrables aussi les aspects sous lesquels Il peut être considéré.
Nommez - Le de n'importe quel nom et adorez - Le sous l'aspect qui vous plaira le mieux, vous êtes certain d'arriver à Lui.



 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cancer et milieu médical

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
dubuisson

avatar

Nombre de messages : 811
Age : 68
Bonus : 1003
Date d'inscription : 09/11/2010

MessageSujet: Cancer et milieu médical   Mar 12 Fév - 0:34


Bonsoir à toutes et tous. Ce soir c’est moi qui ai envie de pousser un petit coup de gueule (comme dirait Offélie).

Je voudrais faire un point sur notre milieu médical. En effet, nos docteurs sont à ce point obligés de se protéger socialement contre toutes formes de procès et procédures qui pourraient être attentés à leur encontre, qu’ils en arrivent à oublier le but principal de leur métier, c'est-à-dire soigner les personnes sur le plan physique, mais aussi leur apporter un certain soutien moral qui aide à la guérison de leurs patients.

Pour témoignage je dirais ceci : Ce matin une femme, de ma famille m’a téléphoné. Cette personne s’est vue atteinte d’un cancer du sein il y a maintenant plusieurs années. Elle eut la douleur de perdre la même année son fils, puis son mari. Ce fut l’élément psychologique déclencheur de sa maladie. Aucun autre antécédent dans ses ascendants ni dans sa famille alentour. Tout irait bien pour elle sur le plan psychique, elle a fait son deuil de ses proches disparus et aimerait tourner définitivement la page ; mais, car il y a un » mais ».
Son docteur l’entretien dans l’idée qu’elle ne peut pas guérir ; qu’elle est seulement en rémission. Cette femme s’est entendue dire ce matin de la part de ce praticien : « Madame, vous ne trouverez aucun médecin qui vous dira que vous êtes guérie » … HORRIBLE …

Voilà une femme qui voudrait vivre, re-vivre, et qui ne le peut pas parce qu’elle est bloquée par une idée. Par une idée stupide. Elle ne peut pas être guérie. Elle sera donc à jamais malade, de cette maladie insidieuse que l’on nomme le cancer. Il s’en faudrait d’un rien pour qu’elle se sente complètement bien ; mais non, ce n’est pas possible, elle ne guérira jamais… parce que le médecin le lui a dit ! Chapeau, le praticien, bel encouragement, apparemment la psychologie n’est pas son fort !

Cette femme baisse donc la tête et attend avec angoisse les résultats de chaque nouvel examen. Normal, elle est malade et ne pourra jamais guérir…. Voilà où nous en sommes. Belle avancée sociale non ?

dubuisson sunny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: cancer et milieu médical.   Mar 12 Fév - 12:00

Bonjour, Dubuisson, bonjour à toutes et à tous.

J'ai lu avec un grand intérêt et une sensibilité votre commentaire.

Aucun médecin n'a le droit d'annoncer que le cancer ne se guérit pas.

Après avoir subi et accepter la mort de son fils et mari, il lui a fallu un certain courage, une grande force.

Pourquoi ne change t-elle pas de médecin? à moins que ce ne soit l'encologue.

Je comprend qu'elle se rende aux examens avec la boule au ventre. On le serait à moins.

Pour ma part, j'ai eu au début de ma maladie une encologue "infecte" j'ai demandé à mon médecin traitant d'en changer.

La femme de mon médecin a été atteinte il y a dix ans de ce mal et mise sous chimiothérapie orale durant cinq ans comme moi. Au bout de dix ans, elle va bien.

J'espère que votre amie a de l'aide autour d'elle. Qu'elle reprenne le moral, c'est très important dans cette maladie.

Si elle a besoin de parler, il existe des groupes de paroles, des endroits où des personnes atteintes peuvent se rencontrer, faire ensemble de la cuisine ou des activités. Dans ma région cela n'existe pas encore.

Maintenant et si elle le souhaite et a besoin de parler vous pouvez demander mes coordonnées té. à l'administrateur.

Belle journée.

Sourire.
Revenir en haut Aller en bas
dubuisson

avatar

Nombre de messages : 811
Age : 68
Bonus : 1003
Date d'inscription : 09/11/2010

MessageSujet: cancer   Mer 13 Fév - 10:42


Bonjour Sourire

Je vous remercie de votre proposition. Vous devez vous doutez que mon épouse et moi agissons pour le mieux envers cette personne, que je qualifierais de fataliste.

C'est une femme qui tente de vivre, je dirais même qu'elle y arrive; mais seulement à moitié. Elle est très respectueuse de l'ordre social et de ses hiérarchies. Si son médecin (oncologue) lui dit qu'elle est encore malade, pour elle c'est vrai, parce que lui "sait", il a fait des études en conséquence, donc il sait. C'est la fatalité. Impossible de lui montrer les choses sous un autre angle.

Nous espérons que les voyages qu'elle effectue assez fréquemment, elle a passé 70 ans, lui permettront d'équilibrer cette idée néfaste. Merci encore et bonne journée.

dubuisson sunny
Revenir en haut Aller en bas
dubuisson

avatar

Nombre de messages : 811
Age : 68
Bonus : 1003
Date d'inscription : 09/11/2010

MessageSujet: cancer et milieu médical   Jeu 14 Fév - 17:22


Pour faire suite aux messages précédents. C’est le docteur Deepak Chopra qui parle :

« … Le résultat, selon des enquêtes auprès des patients, est une augmentation énorme de leur sentiment de culpabilité. Il y a une différence très subtile entre sonder les peurs des patients et les alimenter. J’ai passé des heures à conseiller des cancéreux. Ils écoutent attentivement parce que - c’est le médecin qui parle - . Je leur dis qu’ils peuvent vaincre leur cancer et ils s’empressent d’approuver. Or quand je me retrouve seul, je suis hanté par une pensée terrible que je lis dans leurs yeux : Vous dites que je suis malade mais en réalité, je suis responsable de ce qui m’arrive.
_ Non, mais vous y participez certainement. Essayer de ne plus y participer. Je parie que les choses changeront ».

dubuisson sunny



Source : Le corps quantique – Dr. Deepak Chopra – éd. J’ai lu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: cancer et milieu médical.   Jeu 14 Fév - 18:27

Bonsoir Dubuisson.

Oh, comme je vous comprends. J'ai été aidée par des amis que je ne peux citer mais les remercie encore du fond du coeur.

Mais, même si cela vous révolte, et je le comprend, il est difficile pour certaines personnes de voir le mot guérison alors que la médecine vous dit non guérison.

Il y a eu le diagnostic avec des examens que l'on vous fait subir par anesthésie locale alors que cela demande une anesthésie générale. Il y a eu la chimio ou avant opération (une ou plusieurs) de toute façon inévitable
puis les séances de rayons. Fatigante. Puis on nous donne une autre chimio pour cinq ans. Le corps, ce corps malade ne nous appartient pas, pas plus que notre esprit. Enfin, j'écris cela de façon générale bien sûr.

Les gens qui ne traversent pas la maladie peuvent le comprendre mais comment diriger les gens qui eux, la subissent. Ils ont réconfort important, très important. Mais d'après ce que vous avez écrit sont confiants (es) dans la médecine. Même pour moi qui suit un long chemin spirituel depuis 30 ans en ayant adopté depuis ce temps le bouddhisme, j'ai eu du mal à m'y retrouver.

Oui, la force d'esprit peut contribuer à guérir ce corps mais on nous donne cinq ans.

Ce que j'ai adopté pour moi, excusez d'étendre mon cas, c'est la méditation et la prière mais, il faut assurer son quotidien, faire les tâches ménagères et l'on ne peut 24h/24 rétabir le diagnostic et la prise de médicament qui nous rappelle dès le matin, c'est pour aller mieux, c'est pour éviter une récidive donc qui nous ramène non pas à un médoc pour le diabète ni pour le cholesterol bien que je pense que cela soit très important mais bien pour un cancer qui peut se généraliser. On nous donne des médoc pour éviter la décalcification des os. Donc cela rajouter à cela nous rappelle inconsciemment à ce que l'on a.

Je ne suis pas certaine que le cancer puisse se guérir rien que par la pensée positive qui est vitale mais, combien de personnes atteintes peuvent s'y consacrer.

Et puis, il y a le destin.... Ceux qui s'en sortiront et sont qui n'auront pas je ne puis écrire le mot chance
mais y parviendront car Dieu l'aura chosi pour nous.

Je pense que nous, personnes atteintes, nous avons choisi cette épreuve mais le fait d'être sur terre, ne pas décevoir nos proches qui nous rappellent constamment que nous devons lutter est louable mais pensez-vous au malade.

Pour ma part, je crois que si le cancer récidivait, j'irai au bout de mes forces mais je ne subirai plus la perte de mes cheveux, la transformation d'un corps malade, la lourdeur de traitements et surtout ld'être un poids pour mon entourage. Je deviendrai fataliste mais j'aurais assez de sagesse en moi pour partir consciente et heureuse vers mon avenir astral.

Nous avons,nous malades besoin de la science mais aussi de notre pensée positive, de notre espoir et vous savez qu'un esprit non positif cause des dégâts sur un corps malade.

Pour ma part, je parle de mon état mais j'essaie aussi tout au long de la journée de l'occulter.

Mais, je vais oser l'écrire même en ayant fait des études bouddhistes je dis 50% entre l'esprit et la science.

Jamais, enfin il ne faut jamais dire jamais, je reprendrai une chimio, la perte de la féminité qui m'a le plus choquée. Mais, il y a le chemin que Dieu a tracé pour nous. Alors....

Beau débat, pas facile pour que chacun s'exprime. Comme me l'a dit un vieux sage Hindou. Chacun a sa raison.

Affectueusement.

Sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: cancer et milieu médical.   Jeu 14 Fév - 19:01

Bonsoir à toutes et à tous.

Désolée, j'ai pris le texte pour une réflexion de Dubuisson.

Oui, comme l'écrit le médecin, la culpabilité nous ronge. Celle de rester avec les moyens que le champ spirituel
nous donne, celle de prendre toute cette chimio pour que nous survivions. Mais ceux, celles qui sont dans la maladie, même en ayant pratiqué une voie spirituelle ne seront pas forcément épargnés (ees). Telle sera la volonté de Dieu.

Amicalement.

Sourire.
Revenir en haut Aller en bas
dubuisson

avatar

Nombre de messages : 811
Age : 68
Bonus : 1003
Date d'inscription : 09/11/2010

MessageSujet: cancer et milieu médical   Jeu 14 Fév - 19:19

Il n'y a pas de mal Sourire.

Le cancer est une maladie délicate à soigner, et la discussion tout aussi délicate à aborder.

Je trouve que vous vous êtes exprimée de belle façon.

Merci à vous pour cette franche et claire opinion.

Bonne soirée.

dubuisson sunny
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cancer et milieu médical   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cancer et milieu médical

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Prof des écoles après un IUT
» Cigarette en milieu hospitalier
» certificat médical d aptitude
» Saint Basile le Grand Docteur de l'Eglise et commentaire du jour "Au milieu de vous se tient..."
» Reveils en milieu de nuit - impossible de me rendormir
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cercle de Samsara :: Médecine & Spiritualité :: Médecine & Spiritualité-
Sauter vers:  
Le Cercle de Samsara vous apporte des satisfactions,faites un don!
Le Cercle de Samsara vous apporte des satisfactions,faites un don!
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit