Cercle de Samsara
Il n'y a qu'un Dieu, mais Ses noms sont innombrables, et innombrables aussi les aspects sous lesquels Il peut être considéré.
Nommez - Le de n'importe quel nom et adorez - Le sous l'aspect qui vous plaira le mieux, vous êtes certain d'arriver à Lui.



 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sri Ranjit Maharaj

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
silence
Admin
avatar

Nombre de messages : 2201
Bonus : 4139
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Sri Ranjit Maharaj   Dim 2 Sep - 17:35


Sri Ranjit Maharaj


Sri Ranjit Maharaj a 12 ans lorsqu'il rencontre Sri Siddharameshwar Maharaj. De cette rencontre il dira : " Le plus grand jour de votre vie est celui où vous rencontrez votre maître, je l'ai vu et il m'a conquis... ". Le jeune garçon qu'il est alors, dévot de Krishna et parfait ignorant selon ses dires, va traverser avec légèreté les périodes le plus souvent troubles et conflictuelles de l'adolescence et de la jeunesse. Il restera dès ce moment ancré dans sa dévotion à ce maître formidable qu'a été Sri Siddharameshwar Maharaj.

Il apprendra la détermination implacable de cet être d'exception, entré un jour en méditation avec la ferme résolution de ne pas en sortir avant d'avoir accédé à la pleine compréhension. Aussi quand Siddharameshwar Maharaj se lève, au bout de neuf mois, c'est parce que son propre maître, Bhausaheb Maharaj, lui apparaît pour lui donner confirmation de ce qui s'est accompli. Ce dernier lui avait enseigné la seule voie de la méditation, traditionnellement nommée voie de la fourmi (pipilya marg). Siddharameshwar Maharaj n'avait donc pas eu d'autre alternative pour réaliser un but qu'il s'était promis d'atteindre, " même au prix de sa vie ". Par la suite, et dans le seul souci de faciliter la tâche à d'autres, il entreprit d'enseigner la voie de l'oiseau (vihanga marg), voie de la compréhension directe.

Ainsi le renoncement, que les enseignements traditionnels considèrent comme le passage obligé devant précéder toute recherche, n'apparaît pas indispensable à Sri Siddharameshvar. Il y voit plutôt un obstacle de plus à la dissolution de l'ego qui trouve là matière à se renforcer, et ce dans les efforts même du renonçant. Chacun tombera d'accord sur le fait que pour renoncer, il faut au préalable savoir à quoi l'on renonce ; or, Siddharameshwar enseigne et démontre que tout est illusion, comment dès lors renoncer au monde ou à quoi que ce soit qui n'existe pas ? Dans cette perspective, le renoncement ne peut donc être qu'une conséquence de la compréhension et, comme tel, il devra plutôt la suivre que la précéder. Une fois engagé sur ce chemin, les disciples de Siddharameshwar Maharaj étaient amenés à renoncer finalement au renoncement même, puis s'entendaient dire : " vivez désormais dans le monde comme des êtres ordinaires ". C'était là encore un moyen de vérifier que si la connaissance est nécessaire pour se défaire de l'ignorance, la réalité, que nous sommes à notre insu, est bien au-delà des deux.

C'est pourquoi, quand à la suite de son Maître et à 70 ans passés Ranjit Maharaj commença d'enseigner, il insista sur une connaissance à l'image de l'aiguille qu'on ne saurait garder dans sa poche après s'en être servi pour ôter l'écharde de l'ignorance. Ceci afin d'éviter qu'elle nous blesse à son tour. Il rappelle ainsi que dans la connaissance, ou conscience universelle, subsiste toujours à travers le « Je suis » une fraction d'ego, un fragment d'êtreté qui ne doit pas faire obstacle pour que la réalité se dévoile. " Si « je » ne se maintient pas, alors, là seulement, la Réalité est ". En effet, la compréhension que: " Je ne suis pas le corps, je ne suis pas le mental ", a bien produit le remède qui guérit de l'illusion engendrée par l'ignorance : la connaissance que " « je » n'existe pas " ; mais Ranjit Maharaj nous rappelle qu'une fois guéri, on doit arrêter de prendre des médicaments sous peine de retomber malade davantage!

À l'instar de son maître, Ranjit Maharaj dispensait l'enseignement à tous, sans distinction d'âge, de sexe, de religion, ou de niveau d'éducation, et dans la plus complète gratuité car, disait-il, " retourner à votre état naturel est votre droit de naissance, allez-vous payer pour ça? ".

L'enseignement de Siddharameshwar Maharaj et de Ranjit Maharaj suit en de nombreux points l'enseignement classique de l'Advaït Vedanta avec toutefois une nuance de taille qui consiste à insister d'emblée sur le fait que l'aspirant, quel que soit son niveau de compréhension et de pratique, est "éligible". Il y a un énorme soulagement chez le chercheur qui reçoit la parole de Ranjit Maharaj quand, avec autant de force que de simplicité il lui affirme que "cela" est à sa portée, et que, sans l'ombre d'un doute, si sa détermination est ferme il y arrivera! Puis pas à pas, si le candidat disciple l'accepte de tout son coeur, l'enseignement du maître validera en lui cette affirmation.
" Utilisez votre pouvoir et votre conscience " préconise Ranjit Maharaj, " pour comprendre que vous, en tant que réalité, êtes au-delà d'eux (le pouvoir et la conscience)".

" Trouver votre véritable nature est la chose la plus facile qui soit car vous êtes Cela " disait Siddharameshvar Maharaj.

Et Ranjit Maharaj poursuit: " C'est toujours pour quelque chose qui n'existe pas que l'on doit faire des efforts. Cette philosophie est la chose la plus facile mais aussi la plus difficile, par le fait que vous ne l'acceptez pas ."

Ranjit Maharaj enseignait par l'exemple et n'établissait donc pas de relations privilégiées parmi ses disciples. Souvent, le disciple, comme un enfant, fait son intéressant devant le maître pour tenter de capter son attention. Mais, sitôt que le disciple évolue dans sa pratique, il se rend compte que le maître ne peut apprécier une personnalité qu'il se propose justement de détruire.

Maharaj aidait la maturation de ses disciples en provoquant des situations où ceux-ci pouvaient éprouver l'inconsistance, la nullité et l'inexistence de tout ce qu'ils considéraient habituellement comme vrai. Au cœur de son enseignement un mot qui résume la nature du monde et de l'ego est scandé, qui tombe et retombe avec fracas comme un couperet sur les têtes pensantes : "zéro". Ce zéro origine et fin de toute manifestation, de tout ce qui est. Maharaj l'affirme et le prouve : tout vient du zéro et y retourne. Son pouvoir est immense, comme celui du cyclone qui apparaît de nulle part, provoque tumulte et chaos, puis disparaît dans le même point. C'est dans ce zéro que la conscience apparaît, s'épand dans la création jusqu'à manifester l'univers entier pour se résorber finalement et inévitablement dans le zéro.

" La « conscience/connaissance » ou « je suis » vient du néant et n'est donc que néant : ignorance. Mais "vous-même", sans le "vous", êtes la réalité, qui n'est la cause de rien et par là même, libre de tout, mais sans qui rien ne pourrait être. Tout d'abord retrouvez le « Je suis », le dénominateur commun aux êtres et à toute la création, en exerçant votre discernement avec persévérance, puis, comprenez l'origine de ce facteur commun. Vous trouverez alors qu'il vient du zéro et que vous ne pouvez pas être cela. La réalité que vous êtes est au-delà de ce point zéro. "

Cette voie directe qu'offre Sri Ranjit Maharaj ne peut bien sûr pas s'embarrasser de fioritures. Pourquoi d'ailleurs aurait-il pris des gants pour étrangler notre orgueilleuse et arrogante ignorance ? La simplicité même de cette voie pourrait la faire passer pour austère, abrupte ou sèche, il n'en est rien. Elle peut s'avérer l'extraordinaire détonateur d'une explosion soudaine et libératrice rendant possible l'impossible : être ce que l'on a toujours été.

Siddharameshwar Maharaj laissa son corps en 1936 à l'âge de 48 ans après avoir conduit de nombreux disciples à la compréhension ultime. Parmi eux Nisargadatta Maharaj qui a quitté ce monde en septembre 1981 et Ranjit Maharaj, qui a rejoint son maître le 15 novembre 2000 non sans avoir déclaré auparavant:

" Personne ne meurt, je vous le dis. Les cinq éléments retournent aux cinq éléments et le pouvoir au pouvoir. Qu'est ce qui s'en va ? Rien, sinon un nom. "
Revenir en haut Aller en bas
 

Sri Ranjit Maharaj

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Nisargadatta Maharaj-Eveille-toi l'Eternite
» Nisargadatta Maharaj
» Les Nathas Yogis
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cercle de Samsara :: Chamanisme :: Spiritualité Inde-
Sauter vers:  
Le Cercle de Samsara vous apporte des satisfactions,faites un don!
Le Cercle de Samsara vous apporte des satisfactions,faites un don!
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit