Cercle de Samsara
Il n'y a qu'un Dieu, mais Ses noms sont innombrables, et innombrables aussi les aspects sous lesquels Il peut être considéré.
Nommez - Le de n'importe quel nom et adorez - Le sous l'aspect qui vous plaira le mieux, vous êtes certain d'arriver à Lui.



 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un orage, un soir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
dubuisson

avatar

Nombre de messages : 811
Age : 67
Bonus : 1003
Date d'inscription : 09/11/2010

MessageSujet: Un orage, un soir   Dim 27 Mai - 15:36

Bonsoir à tous

Certains Amérindiens appellent le Sud Okaga, le vent d’Ouest Eya. Ici les orages « montent » du Sud, et aussi du Sud-Ouest

Hier soir le soleil s’étant voilé, je suis sorti dans le jardin. Il me sembla que ce gros nuage venant du Sud-Ouest était un bel orage. Je n’entendais rien, aucun grondement, ni avant de sortir, ni dans le jardin. Je prononçais à voix basse, les bras écartés du corps, paumes vers le haut, regardant le nuage : « Okaga-Eya es-tu un orage ? ». Il y eut aussitôt un sourd et lointain grondement, en même temps un large frisson m’envahit.
Je sentis une douce caresse le long de mes jambes, mon petit chat mâle se frottait à moi. Je le pris doucement dans mes bras et lui dit : « Tu vois, c’est Wakynian , l’orage ». Il y eut aussitôt un deuxième grondement pendant que je continuais à expliquer à mon chat Very Happy que Wakynian est parfois très doux et bénéfique, parfois dangereux.

Je rentrai, portant mon chat ronronnant dans mes bras. Je remerciai mon guide de me permettre un tel contact avec les éléments.

Quand je racontai cela à mon épouse, nous étions dehors, il y eut, toujours aussitôt, un troisième et lointain grondement. Il n’y en eut pas d’autres. L’orage n’éclata pas non plus.

Tout le monde le sait depuis longtemps, je ne crois plus aux coïncidences, d'autant que ce n'est pas la première fois que cela m'arrive !

Un avis ?

dubuisson sunny
Revenir en haut Aller en bas
offelie

avatar

Nombre de messages : 212
Age : 58
Bonus : 262
Date d'inscription : 16/10/2010

MessageSujet: Re: Un orage, un soir   Dim 27 Mai - 20:37

Pour moi Dubuisson, aucun doute là-dessus, la nature, c'est vraiment votre domaine cheers . Vous avez tellement de capacités à communiquer avec les éléments. Je vous admire beaucoup. Moi, j'en suis juste au stade où l'on remercie le Seigneur du miracle de la vie ! J'aime une chose par dessus tout : LE BROUILLARD ! J'aime son, ou plutôt ses, odeurs. J'aime évoluer dedans. Je trouve qu'il y émane une atmosphère paisible. Bien sûr, je ne conduis pas donc je ne connais pas la crainte de l'automobiliste au volant. A chaque fois que je sors de chez moi, le matin, pour me rendre au bureau et qu'il y a du brouillard, je n'oublie jamais de remercier à qui de droit Very Happy

Bonne soirée.

Offélie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: un orage, un soir.   Lun 28 Mai - 9:20

Bonjour Dubuisson.

Quelle osmose avec cet élément. La transmission à votre petit chat de Wakynian et qui ne s'est pas sauvé sous la peur des deux grondements bien au contraire car il a ronronné dans vos bras et s'est senti rassuré.

Je suis d'accord avec Offélie. La nature, les éléments vous parlent et vous font profiter d'un instant précieux à vos yeux et vos oreilles.

Lorsque la nature, les éléments parlent, il y a symbiose. Vous êtes en harmonie.

Sourire
Revenir en haut Aller en bas
dubuisson

avatar

Nombre de messages : 811
Age : 67
Bonus : 1003
Date d'inscription : 09/11/2010

MessageSujet: les éléments   Lun 28 Mai - 14:01

Merci Mesdames pour vos réponses.

Terre-Mère, ses éléments, le Grand-Esprit, tous sont très importants pour moi. Je me sens partie intégrante et intégrale de cette planète, de notre esprit commun à nous, humains et à tous ces êtres vivants.

Mais parfois je me sens un peu seul dans ce domaine, c'était le but de mon message. Ce que j'y raconte n'est pas une expresson totale de ma volonté. Je ne sais pas trop comment expliqué cela. C'est évènements sont à la fois conscients et inconscients. Quand j'agis ainsi une partie lointaine de moi espère et à la fois sait, qu'il y aura réponse; une autre partie de moi contredit ceci en me disant presque que la communication à ce point n'est pas possible. Résultat, j'ai l'impression que je pourrais progresser dans ce domaine et en même temps de bloquer moi-même cette progression.

Je ne sais pas si je pourrais arriver aux mêmes résultats de communication devant des témoins. Je n'arrive pas à croire pleinement à cette possibilité; c'est certainement une erreur de ma part de refuser cela, je sais. J'ai l'impression que d'être totalement conscient du phénomène le détruirait.

Un exemple : j'ai prêter à une voisine un ouvrage ésotérique. La dame a vécu certains des exemples cités dans ce livre. Quand elle lit l'un de ces exemples sa lampe de chevet clignote; elle perçoit plus ou moins consciemment ce phénomène. Si cette dame prend totalement conscience du clignotement de cette lampe, le phénomène cesse. Je lui est dit que c'était "normal". En effet, le matin, fenètre ouverte, je salue les Esprits. Très souvent, à ce moment précis, des touterelles muettes jusqu'à présent se mettent à chanter. Si je prends conscience de cela en me disant "tiens, elles me répondent", elles cessent aussitôt. Ceci est très fréquent pour moi.

Je crois que la physique cantique dit que le simple fait d'observer un phénomène le modifie. Peut-être est-ce un exemple ? Peut-être suis-je sur une certaine longueur d'onde cérébrale à un moment et que la prise de conscience est un changement de fréquence d'ondes qui ramène à un niveau "plus bas" ?

Vous Mesdames qui êtes toutes deux médiums, Qu'en pensez-vous ? Connaissez-vous quelque chose de semblable dans vos domaines respectifs ? Jelt, avez-vous également un avis ?

Merci pour vos réponses et celles à venir.

Offélie, je partage complètement votre avis sur le brouillard. J'ai toujours trouvé qu'il y avait quelque chose d'iréel et de "magique" à se promener à pied dans le brouillard. A la campagne, à la tombée du jour quand le phénomène se produit, que cette condensation monte de la terre chaude, par nappes, c'est féerique que d'évoluer dedans; surtout quand la nappe ne dépasse pas encore la hauteur d'un homme. Et les odeurs à ce moment...

sympathie sunny dubuisson
Revenir en haut Aller en bas
dubuisson

avatar

Nombre de messages : 811
Age : 67
Bonus : 1003
Date d'inscription : 09/11/2010

MessageSujet: fautes   Lun 28 Mai - 14:16

Désolé, j'étais absorbé par l'écriture de mon message, je n'ai pas relu et viens de m'apercevoir qu'il est bourré de fautes de français qui peuvent nuire à sa compréhension. Pardon.

dubuisson sunny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: un orage, un soir.   Lun 28 Mai - 15:33

Bonsoir Dubuisson.

Il y a quelques années de cela, dans le Morvan profond où j'ai demeuré j'aimais aller avec ma vieille voiture me promener sur un chemin qui conduisait à une forêt. J'y allais souvent au mois d'octobre-novembre. Dans cette région, la nuit tombe vite. Mais j'étais justement attirée par la nuit. J'arrêtais ma voiture dans un endroit bien sec et je partais ainsi à l'aventure. Le silence de la forêt, voir les arbres étincellent s et brillants et cela me transportais dans un décor magique de Blanche Neige et les sept nains. Le crissement de mes pas. D'autres, je pense auraient été effrayés et n'auraient peut-être pas pu s'engouffrer dans la forêt. Inconsciente à l'avis des gens. Pour moi la forêt était mon refuge ou je pouvais prier et méditer. J'espérai y voir un lapin, un écureuil un oiseau nocturne, et surtout les biches. Je marchais sur les feuilles gelées. J'avais je précise toujours une torche.
Je m'y sentais bien, n'avait pas peur car je me sentais protégée. J'étais libre. Libre de prier, de méditer, de crier à entendre mes échos. Des branches fines parfois se détachaient des arbres sous le poids de la densité tombante je pense du temps (le brouillard)les branches étaient luisantes comme des toiles d'araignées C'était magique. Je m'aventurais au hasard sans avoir peur de me perdre, je savais qu'un endroit me ramènerait à ma voiture. Je restais une heure, deux heures peut être mais je n'ai jamais emporté de montre. Le temps était ce que la forêt m'apportait, la protection qu'elle me donnait pour retourner sans embûches, sans accident jusqu'à mon véhicule. Le plus dur était de rentrer, retrouver la réalité et surtout (sourires) une bonne soupe. Mais j'étais riche de la forêt et je pouvais m'endormir paisiblement. Comme je vous comprend Dubuisson. Comment expliquer un ressenti. Je pense que c'est simplement la communion entre une force et un (mortel). Les éléments s'expriment par rapport à ce que on leur apporte. Le respect de cette nature que vous aimez temps je pense vous le rend bien. Vous n'êtes pas seul car vous êtes avec la nature. Vous communiquez avec elle et elle vous répond. Je ne pense pas que l'on puisse donner une réponse rationnelle car lorsque l'on est sur le chemin, l'on est souvent seul. Seul face à des réponses que vous aurez plus tard lorsque le moment sera venu. Soyez pour vous toujours à l'écoute et elle n'aura plus de secrets pour vous mais j'espère que ce sera le plus tard possible car l'on apprend toute sa vie. Ecoutez le bruit du silence....... (sourires)

bien à vous. Sourire.
Revenir en haut Aller en bas
dubuisson

avatar

Nombre de messages : 811
Age : 67
Bonus : 1003
Date d'inscription : 09/11/2010

MessageSujet: la nature   Lun 28 Mai - 17:10

Je crois que nous nous sommes compris Sourire, vous et la nature, la nature et vous... semblables toutes deux dans ces moments que vous décrivez ... vous êtes la nature, elle est vous, ce n'est même plus une communion c'est plus que cela ... une impression de dilution en Elle.... de dilutions mutuelles en un point unique de rassemblement ...

merci pour ce message

dubuisson sunny
Revenir en haut Aller en bas
offelie

avatar

Nombre de messages : 212
Age : 58
Bonus : 262
Date d'inscription : 16/10/2010

MessageSujet: Re: Un orage, un soir   Lun 28 Mai - 17:27

Cela n'est pas toujours évident de donner une explication car bien sûr on présente toujours SA version des choses. Moi, comme vous vous en doutez, je vous répondrai encore et toujours à la lumière du Spiritisme. Ce qui me motive avant tout dans la vie, c’est l’évolution de l’espèce humaine. Comme je vous le disais précédemment, la nature, les animaux et l’homme sont liés, se conjuguent ensemble. Tout ce qui relève de l’un implique obligatoirement l’autre par ricoché.

En fait, le chant d’un oiseau qui m’interpelle, une lumière qui vacille, une biche aperçue au coin d’un bois… tout ceci sont pour moi des « signes ». Je pense qu’il s’agit soit de mon Guide, soit d’un Esprit protecteur (qui m’assiste aussi dans mon quotidien), qui m’interpelle par le biais d’un tiers, d’un élément, enfin bref, d’un support. Ceci me plonge obligatoirement dans une réflexion. J’essaie de faire le lien entre le « phénomène » et quelque chose qui touche à ma vie ou à celle d’une autre personne. Je « sais » qu’il y a un message sous-jacent.

J’ai appris grâce à cette écoute des éléments et surtout à leur manière de s’exprimer, qu’il existait un « code » spécifique à chaque individu pour recevoir ces communications. J’ai vérifié cette théorie en discutant avec des gens, qui bien souvent passent pour des « doux-dingues », car ils n’arrivent pas toujours à exprimer de manière matérialiste, leurs ressentis.

Ainsi, si par exemple, je suis perdue dans mes pensées et que j’entends un corbeau s’exprimer particulièrement fort, je sais que je risque d’apprendre un décès. Si dans les deux jours suivant, j’entends un chien « hurler à la mort » ou si quelqu’un m’en fait part, le décès est confirmé. En fait, j’ai eu une histoire de « relais » avec un corbeau.

Lorsque nous avons appris, par hasard, ma sœur et moi, le décès de mon amie, nous nous sommes rendues illico presto au cimetière. L’information nous étant arrivée de manière détournée (quoi que…), nous ignorions que sa nouvelle résidence était une urne et que celle-ci avait élu domicile au nouveau cimetière de ma ville.

C’est ainsi que nous avons commencé à arpenter de longs en large et en travers une bonne partie des allées du cimetière sans trouver la moindre trace de mon amie. Nous étions en prière espérant une aide quelconque. Quand tout à coup, nous avons été interpellées par le cri d’un corbeau. Nous l’avons cherché du regard. Une fois, qu’il s’est senti repéré, il est parti. Nous avons donc continué notre quête, quand tout à coup, le corbeau nous a à nouveau interpellé comme pour nous dire « hé, c’est par-là ! ». Nous nous sommes dit « allez, on le suit ! ». Finalement, il a quitté les lieux, nous invitant à en faire autant pour nous rendre au nouveau cimetière.

Nos recherches étant vaines également de ce côté-là, le corbeau s’est posé sur le toit de la loge du gardien et nous a appelés, encore une fois. Finalement, il a fallu consulter plusieurs registres pour apprendre que mon amie avait été incinérée et qu’elle reposait en paix dans le columbarium.

Le corbeau nous a accompagné jusqu’à l’endroit précis indiqué par le gardien. Nous l’avons remercié et il est parti, comme si de rien n’était.

Voila comment cette belle aventure avec notre compagnon aux belles plumes nous a permis de faire le lien entre un croassement et un décès (qui n’est pour nous qu’une étape dans la vie).

Bonne lecture Very Happy

Offélie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: un orage, un soir.   Lun 28 Mai - 18:14

Bonsoir à toutes et à tous.

Quel échange Dubuisson et Offélie.

Merci à tous les deux d'avoir raconté aussi vos ressentis. La nature fait parfois de beaux échanges.

Sourire.
Revenir en haut Aller en bas
dubuisson

avatar

Nombre de messages : 811
Age : 67
Bonus : 1003
Date d'inscription : 09/11/2010

MessageSujet: contact, nature, "signes"   Mar 29 Mai - 17:59

Bonsoir Sourire, Bonsoir Offélie

Merci à vous deux, vos messages m'apportent beaucoup. je me sens beaucoup moins seul maintenant face à mes interrogations. Il était très important pour moi d'avoir cette discussion. Je ressens beaucoup de joie et de soulagements. Je me refusais à voir l'évidence.

Certes les résultats de mes rituels m'apportent beaucoup de satisfactions et bien entendu beaucoup de contacts avec les éléments; mais je ne voulais pas croire qu'il m'était possible d'avoir de tels contacts "directement", malgré tous ceux que j'ai déjà eu.

Apparemment nous partageons les mêmes choses . Offélie je ne vois pas en quoi vous m'enviez, votre message prouve que vous avez ,vous aussi, de très bons contacts avec la nature et ses représentants. Votre vocabulaire est différent du mien, et encore, je suis tout à fait d'accord avec les mots "signes" et "support" que vous employez juste à propos.

Je me souviens avoir écrit sur le poste- méditation- que j'avais "rencontré Dieu", une nuit que je n'oublierai pas, lors d'une méditation, dans le parc d'un château du Val de Loire. Je disais que je ne savais pas, ne pensais pas qu'Il était si simple. Je l'affirme maintenant. "Demandez vous recevrez" a dit le Christ. C'est vrai, c'est aussi simple que cela; et tellement simple que c'en est à peine croyable et déroutant. Il suffit de demander et l'on reçoit, on communique. La seule "condition" je pense, est d'avoir gardé son âme d'enfant.

A nouveau tous mes remerciements Mesdames.

dubuisson sunny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: un orage, un soir   Mar 29 Mai - 18:13

Bonsoir à toutes et à tous.

Je vais ajouter au commentaire de Dubuisson que souvent lorsque l'on est dans un chemin spirituel souvent l'on est seul (e) et que l'on ne peut parfois pas communiquer nos expériences. En Inde le sage est en méditation complète dans la montagne. Le prête en communication totale avec Dieu.

Pour tous ceux qui font un chemin authentique et sincère souvent ils font face à la solitude.

Le chemin que Dieu a mis sur notre route est certes différent mais relié au Divin.

Après parfois des années dites de solitude dans ces moments là vient le jour où Dieu autorise certains à partager leurs expériences.

Bien à vous toutes et tous.

Sourire.
Revenir en haut Aller en bas
offelie

avatar

Nombre de messages : 212
Age : 58
Bonus : 262
Date d'inscription : 16/10/2010

MessageSujet: Re: Un orage, un soir   Mar 29 Mai - 18:18


Moi je n'ai pas a rencontrer Dieu, à proprement parlé. Par contre, je n'ai jamais autant ressenti mon appartenance à l'Univers que le jour de l'éclipse solaire en France (en 1999, il me semble). Je l'ai vécu dans son intégralité. Une aventure exceptionnelle et je paierais cher pour la renouveler...
Revenir en haut Aller en bas
offelie

avatar

Nombre de messages : 212
Age : 58
Bonus : 262
Date d'inscription : 16/10/2010

MessageSujet: Re: Un orage, un soir   Mar 29 Mai - 18:21



lol! Et encore vous n'êtes pas spirite !!! lol!
Revenir en haut Aller en bas
offelie

avatar

Nombre de messages : 212
Age : 58
Bonus : 262
Date d'inscription : 16/10/2010

MessageSujet: Re: Un orage, un soir   Mer 30 Mai - 8:06

offelie a écrit:

Moi je n'ai pas a rencontrer Dieu, à proprement parlé.

Voilà ! Une faute de frappe et tout perd son sens ! Trop de passion nuit Very Happy

En fait, je voulais dire : moi, je n'ai pas rencontré Dieu, à proprement parlé...

Mais je pense que vous aurez compris cheers

Bonne journée.

Offélie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: un orage, un soir.   Mer 30 Mai - 8:09

bonjour Offélie.

Oui, bien sûr, cela paraissait évident.

Sourire.

Rassurez-vous moi aussi je fais plein de fautes de frappe et c'est toujours lorsque le message est passé que l'on s'en rend compte.
Revenir en haut Aller en bas
offelie

avatar

Nombre de messages : 212
Age : 58
Bonus : 262
Date d'inscription : 16/10/2010

MessageSujet: Re: Un orage, un soir   Mer 30 Mai - 8:34

Bien que le temps me manque aujourd'hui, je pensais que l'on pourrait ouvrir un autre post pour raconter nos ressentis vis à vis de l'incompréhension des gens scratch confused , ou tout simplement des anecdotes. Il faut avouer que quelques fois, nous passons pour des originaux... drunken

Qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
dubuisson

avatar

Nombre de messages : 811
Age : 67
Bonus : 1003
Date d'inscription : 09/11/2010

MessageSujet: ressentis   Mer 30 Mai - 10:22

Je crois que c'est une bonne idée Offélie.

Très souvent je n'ose pas parler, même avec des personnes très proches. Je raconte en pesant mes mots, en "marchant sur des oeufs".

Il y aurait certainement des situations cocasses à relater Very Happy

Bonne journée

dubuisson sunny



d'accord avec Sourire, j'avais rectifié à propos de la faute de frappe
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: un orage, un soir.   Mer 30 Mai - 10:25

bonjour Offélie et Dubuisson.

Je rejoins cette idée.

Sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: un orage, un soir.   Mer 30 Mai - 10:27

Re bonjour.

Moi aussi Dubuisson j'ai marché et marche encore sur des "oeufs".

Sourire.
Revenir en haut Aller en bas
vasariah06

avatar

Nombre de messages : 448
Age : 53
Bonus : 486
Date d'inscription : 04/04/2012

MessageSujet: Re: Un orage, un soir   Mer 30 Mai - 13:15

Nous sommes tous reliés ...

J'ai pratiqué le Qi gong, j'ai arrêté pour l'instant mais j'y reviendrai.
Nous étions un petit groupe et nous pratiquions, un soir, au bord d'un étang. Notre "maître" se faisait appeler Wakynian (un pseudo sur un site).... mais pratique bien le chamanisme, la voyance et le magnétisme.
Alors que nous effectuions un exercice, j'ai eu le sentiment, fugace mais bien présent, de faire partie d'un tout. J'avais la tête dans les étoiles ! (je regardais le ciel !) A ce moment là, mon esprit a "déconnecté" mais la conscience a "senti" la déconnexion et je suis revenue !!!! donc, trés court temps ! Donc, oui, nous sommes tous reliés !

Bien à vous !
Revenir en haut Aller en bas
dubuisson

avatar

Nombre de messages : 811
Age : 67
Bonus : 1003
Date d'inscription : 09/11/2010

MessageSujet: Mitakuye Oyasin   Mer 30 Mai - 14:21


Toutes les cérémonies lakotas se terminent par les mots - Mitakuye Oyasin - qui signifient : "A tous mes proches." Ils indiquent que nous avons prié pour "tous" nos proches, ce qui inclut tous les êtres humains sur cette terre, et tout ce qui vit : tous les animaux, même l'insecte le plus minuscule, et toutes les plantes, y compris la fleur sauvage la plus frêle.

- Archie Fire Lame Deer - Le Cercle Sacré - éd. Albin Michel

sympathie sunny
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un orage, un soir   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un orage, un soir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Hier soir j'ai vu un drôle de phénomène dans le ciel
» Prières du soir à Jésus...à Dieu...
» PLEURS DU SOIR BEBE DE 3MOIS
» Infos ce soir: parents contre le manque de remplaçants!
» le ciel de se soir
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cercle de Samsara :: La Voyance :: Vos Expériences Paranormales-
Sauter vers:  
Le Cercle de Samsara vous apporte des satisfactions,faites un don!
Le Cercle de Samsara vous apporte des satisfactions,faites un don!
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit