Cercle de Samsara
Il n'y a qu'un Dieu, mais Ses noms sont innombrables, et innombrables aussi les aspects sous lesquels Il peut être considéré.
Nommez - Le de n'importe quel nom et adorez - Le sous l'aspect qui vous plaira le mieux, vous êtes certain d'arriver à Lui.



 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'ail, la panacée ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
dubuisson

avatar

Nombre de messages : 811
Age : 67
Bonus : 1003
Date d'inscription : 09/11/2010

MessageSujet: L'ail, la panacée ?   Jeu 29 Mar - 7:58


L'ail a assaisonné les aliments et maintenu la santé du corps pendant quelque 5000 ans. L'ail était utilisé par les Egyptiens anciens et le monde classique. Le compendium médical égyptien, le Papyrus Ebers, comporte 32 recettes mentionnant l'ail. Pline conseillait plus de 60 usages médicinaux pour l'ail. On trouve l'ail dans les textes médicinaux sanskrits, la médecine chinoise, le savoir gitan, où il est l'un des cinq aliments curatifs (les autres étant l'oignon, le citron, le piment et le miel). Les Vikings et les Phéniciens emportaient de l'ail lors de leurs longs voyages en mer.

Bien que l'ail sauvage soit moins fort que l'ail cultivé, il est un remède très efficace, inclus dans la pharmacopée des médecins de Myddfai. Une vieille comptine anglaise rappelle la réputation de cette plante :

Mange des poireaux en Lide et
L'ail des ours en mai
Et toute l'année
Les médecins peuvent s'amuser !

L'ail sauvage a un goût léger, et ses larges feuilles en forme de lame peuvent être consommées en salade, en soupe ou en bouillon.

L'ail cultivé et l'ail sauvage sont des antibiotiques naturels, détruisant une large gamme de microbes et aidant à combattre les infections du trajet digestif. On a trouvé 33 composés soufrés dans l'ail, la plus grande concentration découverte à ce jour dans une plante. Les scientifiques ont notés près de 20 actions chimiques importantes induites par son ingestion. Cette plante contient des agents antifongiques, antiparasitaires et anticancèrigènes et a un fort effet expertorant. Le sirop d'ail était jadis le remède habituel contre les infections bronchiques. Comme l'ail possède de nombreuses propriétés curatives, dont la capacité de détruire les radicaux libres par son action antioxydante, de soutenir les glandes surrénales, de maintenir la santé cardiaque et de diminuer l'hypertension, peut étonnant qu'il soit tenu pour une panacée.

La capacité de l'ail de débarasser le corps des maladies se retrouve dans le folklore de nombreux pays. Jadis, on accrochait dans la maison des tresses d'ail en tant que protection, les marins gardaient sur eux des gousses d'ail pour empêcher le nauffrage de leur bateau. L'ail était aussi censé protéger contre les vampires.

Le druidisme utilise l'ail à la fête de Samain, qui accueille des hôtes de l'Autre Monde, pour s'assurer que seuls les esprits bénéfiques viennent à la cérémonie.

Bonne journée
dubuisson sunny

source : - L'Oracle druidique des plantes - Philip et Stéphanie Carr-Gomm - éd. Véga
Revenir en haut Aller en bas
 

L'ail, la panacée ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Ataraxie et panacée.
» Les Orties : la plante panacée ? En consommez-vous et comment ?
» Rapports de jury
» l’Amrit Kalash Maharishi, panacée de la médecine ayurvédique
» L'ORTIE : une panacée... ?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cercle de Samsara :: Botanique & Spiritualité :: Botanique & Minéraux-
Sauter vers:  
Le Cercle de Samsara vous apporte des satisfactions,faites un don!
Le Cercle de Samsara vous apporte des satisfactions,faites un don!
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit