Cercle de Samsara
Il n'y a qu'un Dieu, mais Ses noms sont innombrables, et innombrables aussi les aspects sous lesquels Il peut être considéré.
Nommez - Le de n'importe quel nom et adorez - Le sous l'aspect qui vous plaira le mieux, vous êtes certain d'arriver à Lui.



 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Milarépa - L'aiguière et les fleurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jelt

avatar

Nombre de messages : 1300
Age : 55
Bonus : 1353
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Milarépa - L'aiguière et les fleurs   Ven 11 Nov - 8:10


Milarépa - L'aiguière et les fleurs



Quand le Jetsun Milarépa résidait à la Grotte-Ventre de Nyanang, la vénérable Vajra Yogini se révéla ouvertement à lui. Elle lui donna la permission d’accorder à plusieurs disciples choisis l'instruction de la transmission orale secrète des dakinis, qui n'était détenue jusque-là que par une seule personne à la fois. Tandis qu'il conférait à la première initiation* donnant le pouvoir de la transmission orale à quelques fils proche de son cœur ainsi qu'à Ngen Dzong Teunpa et à Rétchungpa, Milarépa s'adressa au vase qu'il tenait.

- Je suis un vieux et usé, transmets de toi-même le pouvoir à mes disciples.
L’aiguière s'éleva soudain dans les airs pour initier les disciples un par un**. Alors ils entendirent des musiques venues des cieux ; de délicieux effluves qu'ils n'avaient jamais sentis jusqu'alors les enveloppèrent ; des fleurs divines s'abattirent en pluie. Tels furent les heureux présages. À ce moment-là, chacun des disciples manifesta l'évidence de la sagesse absolue du pouvoir reçu.
Comme ils en paraissaient émerveillés, le Jetsün dit ce chant.

Dans le cercle mystique et pur de la lignée orale,
L'absolu détachement compose l'offrande.
L'initiation par l'eau de l'aiguière
Permet de connaître la sagesse d'un éveillé.
L'hommage des dieux du mandala,
Les musiques qui résonnent,
Le vase de lui-même accordant le pouvoir,
L'apparition étonnante de la sagesse ultime,
Montrent la compassion du Lama Kagyiid.

Ainsi chanta-t-il avant de recommander aux disciples de garder cela secret un certain temps.
Rétchungpa composa une fois un dessin de Vajra voulut le faire consacrer.
— Le vieux Mila ne sait plus le long développement du texte rituel, dit le Jetsün, mais afin que la divinité puisse se dissoudre dans l'image à sanctifier, apporte des fleurs pour la fête d’offrande.

Quand il les éparpilla, la représentation fut secouée de tremblements. Une lueur d'arc-en-ciel venue de l'espace passa dans la figure qui recevait le corps, la parole et l'esprit des bouddhas, alors que des fleurs divines tombaient telle une pluie bienfaisante, imprégnant l'image et couronnant sa tête.
Comme tous les disciples restaient émerveillés, Milarépa dit ce chant.

L'image consacrée devient corps de bouddha.
Corps d'absolue vérité les divinités sont venues.
Corps, parole et esprit de lumière
Se sont fondus, preuve de consécration.
Le vieux Mila n'en était plus capable
Mais les messagères divines assemblées,
Depuis les terres pures de l'ultime vérité,
Ont conduit les fleurs du corps des éveillés.
En se mêlant à la divinité tutélaire,
Ces fleurs extraordinaires assurent la consécration
Et ornent joliment la tête et le corps de la déité.
Elles sont entrées dans l'image du yidam.
Cette merveille prouve la chance qui est la vôtre.

Ainsi a-t-il chanté.
Rétchungpa, ainsi que tous les disciples, virent que rien ne distinguait plus le Jetsün de Vajra Yogini.
Voilà le chapitre de l'initiation et de la consécration.





*La première des quatre initiations tantriques. « L'image de la première transmission de pouvoir est celle de la purification. C'est essentiellement un bain symbolique, avec le geste de verser l'eau d'un vase sur la personne recevant l’initiation. Chogyam Trungpa.
**C'est-à-dire que l'aiguière se posa sur la tête de chaque disciple et y versa des gouttes d'eau consacrée.

(Source : Milarépa, Les cent mille chants par Marie-José Lamothe - CHAPITRE XLVII - LES CENT MILLE CHANTS page 795 - L'aiguière et les fleurs)


Dernière édition par jelt le Ven 11 Nov - 9:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
jelt

avatar

Nombre de messages : 1300
Age : 55
Bonus : 1353
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Milarépa et le Christ   Ven 11 Nov - 9:36



Milarépa et le Christ


Je vous propose ce texte de Milarépa ayant comme titre « l’aiguière et les fleurs » . Ce texte est vieux de quelques centaines d’années puisque ce mystique tibétain a vécu au 12eme siècle et il n’avait eu aucun contact avec l’occident.

Il est curieux de constaté que ce texte ainsi que son chant peuvent rappeler une autre histoire, celle de ce juif galiléen nommé Jésus originaire de Nazareth et précurseur du mouvement du christianisme, sa date de naissance n’est pas située avec certitude par les différents docteurs en théologies mais se situe bien loin d’une dizaine de siècles avant la création du chant de Milarépa.

Tel un mythe solaire ou un drame sacré purement symbolique on retrouve curieusement au travers de la compréhension de ce texte bouddhiste des reflets de l’histoire évangélique du Christ :
Le rituel du baptême dans l’eau du Jourdain où l’on à conservera le rite initiatique du baptême dans sa forme, mais non son sens linéaire. Et la descente de l’esprit saint sur les disciples du Christ.
L'initiation recouvre des dispositions (pour les initiés) divers tels que la connaissances ésotérique, occulte, de guérison, parler plusieurs langues mais à l'exemple de Jésus il n'y a pas de lien ni de communication possible avec Dieu par le Maitre aux disciples et apôtres.

L’aspect secret de l’enseignement nous rappel que les sources chrétiennes sont divers concernant le Christianisme et très souvent elles étaient gardé secrètement par un petit nombre. Le nombre des variantes des évangiles en est une preuve tangible.

De même, j’observe que les « chants » de Milarépa ne devaient pas être des « tubes de la star Académie » mais souligne encore une ressemblance avec la langue sacrée des juifs, dans laquelle on lisait les Écritures et chantait les psaumes.

Il est quasi certain que les pérégrinations de l’ermite païen Milarépa ne l’ont jamais fait parcourir les régions de Judée, de la Palestine et encore moins de la Galilée car il n’aurait certainement pas échappé à la vigilance de la Legio X Fretensi, puis des trois légions romaines et de leurs suppléants indigènes suite aux révoltes sur place… ni du peuple Juif.

Alors, est ce le Christ lui – même qui serait venue au Tibet, un de ces disciples inconnus de l’évangile ? Un apôtre y aurait relaté dans son évangile la description, de ces rudes régions balayées par le froid et le vent, parcouru me semble t il.

Et si ce n’est pas cela, si nous avions la possibilité que des égrégores, des fluides, des pensées évoluent sur les événements dans le temps, dans l’espace. Souvent, une idée est dans l’air : Comme un morceau de musique sur le plan matériel / physique que l’on entend partout, sur toutes les radios, il en est de même pour les pensées qui sont des créations d’ordres spirituels.

Affection, Jelt sunny .
Revenir en haut Aller en bas
dubuisson

avatar

Nombre de messages : 811
Age : 67
Bonus : 1003
Date d'inscription : 09/11/2010

MessageSujet: similitudes    Sam 12 Nov - 17:45


Bonsoir Jelt, vous avez raison les similitudes sont frappantes; mais quelle réponse apporter ?

Nous sommes tous reliés. L'exemple est, au niveau humain, dans le développement des civilisations préhistoriques. Chacunes ayant recours aux mêmes expressions artistiques, ou presque, d'un bout à l'autre de la planète, sans jamais connaître l'évolution de l'autre. Chacun trouvant les mêmes solutions aux mêmes problèmes.

Alors, lorsqu'il s'agit d'initiés, de gens hautement évolués, on peut trouver normal que leurs idées soient semblables.

Quand, en plus, souffle sur ces personnes l'Esprit Divin, la Parole Divine, il semble tout à fait normal que leurs enseignements se ressemblent. D'ailleurs, ne sont-ils pas venus sur cette terre pour cela ?

sympathie sunny dubuisson
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Milarépa - L'aiguière et les fleurs   

Revenir en haut Aller en bas
 

Milarépa - L'aiguière et les fleurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Fleurs de Bach
» Les fleurs du mal, de Baudelaire.
» [Cuphea ignea] plante à fleurs tubulaires
» Fleurs de Bach : la blibliothèque
» En cette journée du 8 mai, offrons un bouquet de 31 fleurs à Marie !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cercle de Samsara :: Chamanisme :: Asie-
Sauter vers:  
Le Cercle de Samsara vous apporte des satisfactions,faites un don!
Le Cercle de Samsara vous apporte des satisfactions,faites un don!
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit