Cercle de Samsara
Il n'y a qu'un Dieu, mais Ses noms sont innombrables, et innombrables aussi les aspects sous lesquels Il peut être considéré.
Nommez - Le de n'importe quel nom et adorez - Le sous l'aspect qui vous plaira le mieux, vous êtes certain d'arriver à Lui.



 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Gnawas, sont ils toujours une caste de voyants ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
silence
Admin
avatar

Nombre de messages : 2232
Bonus : 4230
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Gnawas, sont ils toujours une caste de voyants ?   Dim 3 Avr - 6:56




Gnawas, sont ils toujours une caste de voyants ?

Les Gnaouas ou Gnawas sont pour une partie d'entre eux, des descendants d'anciens esclaves noirs issus de populations d'origine d'Afrique noire (Sénégal, Soudan, Ghana...). Ce terme identifie spécifiquement ces populations au Maroc, et de là, leur nom s'est diffusé à leurs homologues du Maghreb.

Ils furent amenés par les anciennes dynasties qui ont œuvré à l'histoire du Maroc, en commençant par l'empire Almohade, pour les travaux et les bâtiments des palais et le renforcement des armées (garde noire reprise par les dynasties marocaines suivantes).

La constitution en confréries des gnaouas à travers le Maroc s'articule autour de maîtres musiciens (les mâallems) et/ou de rituel, d'instrumentistes (quasi exclusivement les qraqeb (ou qrâqech) – sorte de crotales – et le guembri), de voyantes (chouaafa), de médiums et de simples adeptes. Ils pratiquent ensemble un rite de possession syncrétique (appelé lila au Maroc, diwan en Algérie) où se mêlent à la fois des apports africains et arabo-berbères et pendant lequel des adeptes s'adonnent à la pratique de la transe à des fins thérapeutiques.

Les chouaafa vouent un culte à Sidna Bilal, esclave noir converti à l’islam et affranchi par le Prophète Mohammed après avoir guéri sa fille par la musique.


Ils se produisent aussi chez des particuliers à l’occasion de lila, terme qui signifie nuit en Arabe et désigne la cérémonie au cours laquelle ils se livrent à leurs rites de possession (derdeba) afin d’exorciser les djins, ces démons responsables de la maladie du patient.

Dans ce cas, une voyante (chouaafa) dont les mains et les jambes sont recouvertes de dessins au henné, entre en transe au son de la musique après avoir respiré de la fumée d’encens.

Cette cérémonie qui dure jusqu’au lever du jour alimente des croyances déconcertantes ...


Le Festival des Gnaouas d'Essaouira au Maroc est un haut lieu de rassemblement annuel de ces confréries ou écoles.Le festival Diwane de Bechar en Algerie constitue l'autre grand espace d'expression de cet authentique art.

Revenir en haut Aller en bas
jelt

avatar

Nombre de messages : 1301
Age : 56
Bonus : 1354
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: les Gnawas sont toujours une caste de voyants - médiums - chamans !!!   Jeu 7 Avr - 8:10



Bonjour,
Je souhaite effectivement souligné comme l’informe le message ci - dessus, que la pratique des Gnawa est une survivance d’un culte animiste chamanisme islamisé d’Asie centrale autant que de croyances africaines. Les différents éléments de rituels que l’on retrouve dans ce culte ont perdu de leurs caractéristiques propres a des sociétés d’Afrique noire (langage, texte, danse, etc...).

L’explication la plus plausible de la vivacité des Gnawas est certainement la situation sociaux - économiques dans lesquelles se trouvent les zones du continent nord africain. Avec leurs évolutions a travers les différentes couches de la société locale. N’oublions pas qu’a travers tout les continents, la recherche de réponse devant l’adversité pousse l’homme et la femme a se rapproché de celui où de celle qui est liaison avec l’autre monde, avec les Esprits.

A ce titre les Gnawas ont un culte basé sur la possession, qui est leur moyen principale de communication avec les Esprits. Cette possession se révèlent sur des rythmes de musiques, de tambours. Des objets sacrés drapeau, robe, encens, cauris, etc.) sont présent et certains utilisés par le possédé.

Le travail par le plomb, le sacrifice animalier ne sont pas oublier lors d’une consultation importante. A l’attention, des âmes sensibles et surtout aux défenseurs des animaux, je vous rappel que les modes de cultures sont différents et que les relations avec les mondes des Esprits ne sont pas les mêmes partout ...

Il est reconnu que le chamanisme et le culte de possession est efficace, visible, et immédiat ... voilà une thérapie concrète !

Bien sur, ces consultations ne sont pas gratuite.

Alors pour moi, en dehors des groupes de musiciens populaire et de festival, oui les Gnawas sont toujours une caste de voyants - médiums - chamans !!!

Affection, Jelt sunny
Revenir en haut Aller en bas
 

Gnawas, sont ils toujours une caste de voyants ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Les choses ne sont pas toujours ce qu'elles paraissent...
» Pourquoi nos prières ne sont pas toujours exaucées
» Les dons de l'Esprit sont-ils toujours d'actualité ?
» Nos lampes sont-elles toujours allumées ?
» Ovni: pourquoi les observations d'ovnis sont-elles moins importantes de nos jours?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cercle de Samsara :: Chamanisme :: Spiritualité d'Orient-
Sauter vers:  
Le Cercle de Samsara vous apporte des satisfactions,faites un don!
Le Cercle de Samsara vous apporte des satisfactions,faites un don!
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit