Cercle de Samsara
Il n'y a qu'un Dieu, mais Ses noms sont innombrables, et innombrables aussi les aspects sous lesquels Il peut être considéré.
Nommez - Le de n'importe quel nom et adorez - Le sous l'aspect qui vous plaira le mieux, vous êtes certain d'arriver à Lui.



 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cimetières animaliers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
silence
Admin
avatar

Nombre de messages : 2187
Bonus : 4099
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Cimetières animaliers   Dim 15 Aoû - 5:20

Comment leur dire au revoir et leur prouvé l’amour que vous avez échangé ensemble ?
Des endroits de souvenirs existent et de plus en plus nombreux, tel que le cimetière de Villepinte ou celui d’Asnières
Où vos petits et grands compagnons pourront trouver une place dans l’imaginaire de leurs maîtres aimant respectif ?




Le cimetière de Villepinte : Un charmant petit cimetière

"A tous ceux que nous avons aimés et qui nous ont quittés", c'est ce que l'on peut lire en pénétrant dans ce cimetière réservé aux animaux familiers de compagnie.
Situé à un vingtaine de kilomètres de Paris, le cimetière des animaux de Villepinte propose des sépultures destinées uniquement à l'inhumation des animaux.

Témoignage d'amour, remerciements et respect du maître envers son fidèle compagnon qui l'a quitté pour toujours, l'on découvre en visitant les lieux, une multitude de petites sépultures où reposent principalement chats, chiens, mais aussi lapins, pigeons, singes et même poissons, cochons d'Inde et autres animaux domestiques.

Ce cimetière qui a vu le jour en 1957 est entièrement privé et ne dispose d'aucune subvention.
Il est ouvert à tous sans discernement , tout ami des animaux étant le bienvenu.

http://www.siaf.fr/cimetiere/cimetiere.php


Cimetière des chiens

Située au nord-ouest de Paris, sur la rive gauche de la Seine, la Ville d'Asnières sur Seine était, au XIX° siècle, une destination dominicale privilégiée pour des Parisiens en quête de verdure et de distractions.

L'île des Ravageurs fait alors face aux bords de Seine tant appréciés. Selon la légende, lîle longtemps inoccupée, aurait abrité un repaire de brigands au XIX° siècle. En fait, il s'agissait de chiffonniers qui ramassaient tissus, métaux et autres objets abandonnés pour les revendre.

Profitant de la toute nouvelle loi autorisant l'enfouissement des animaux, Georges Harmois et Marguerite Durand créent le 2 mai 1899 la Société française anonyme du Cimetière pour chiens et autres animaux domestiques. Le 15 juin 1899, la société achète au baron de Bosmolet la moitié de l'île des Ravageurs située en amont du pont de Clichy. Ce cimetière est le premier cimetière animalier au monde à voir le jour.

Après avoir obtenu l'assurance que la loi du 21 juin 1898 sur l'enfouissement des animaux domestiques serait respectée, le Préfet ne s'oppose pas à la création du cimetière.
A la fin de l'été 1899, le Cimetière des Chiens d'Asnières est officiellement ouvert au public.

L'architecte parisien Eugène Petit, dont plusieurs immeubles du XIV° arrondissement portent la signature, est chargé de dessiner l'entrée du cimetière. Il concevra le portail de style Art Nouveau, flanqué de deux portes pour le passage des piétons.

En 1976, le comblement du bras de Seine, rendu possible par la disparition d'une seconde île, l'île Robinson, fait perdre au cimetière son caractère insulaire.


Les Locataires du Cimetière...
Avec les années, le cimetière se peuple de monuments et de sépultures importantes. Dès 1900, la direction fait ériger, face à l'entrée du cimetière, un monument à la gloire de Barry. Ce chien, qui vécut au début du XIX° siècle, appartenait aux moines de l'hospice du Grand Saint Bernard. Les jours de tempête de neige, il recherchait les voyageurs égarés. La légende veut qu'après avoir "sauvé la vie de 40 personnes, il fut tué par la 41ème !..."

Autre témoin du lien unissant hommes et animaux, le monument dressé à la mémoire des chiens policiers victimes du devoir. Érigé en 1912, quelques années après que les commissariats de banlieue furent dotés de chiens de police, il abrite Dora (1907-1920) du commissariat d'Asnières ; Top, plusieurs fois médaillé ; Papillon, huit ans de service dans le XVI° arrondissement ; Léo, tué en service.

Des animaux vedettes et des animaux de vedettes ont également trouvé un dernier refuge au cimetière d'Asnières. Rintintin, le valeureux héros du feuilleton télévisé ; Prince of Wales, dont l'épitaphe explique qu'il parut 406 fois sur la scène du Théâtre du Gymnase en 1905 et 1906 ; Kroumir, le chat d'Henri de Rochefort, dont on raconte qu'il est mort de chagrin quatre jours après son maître ; et les animaux de compagnie de Camille Saint-Saëns, de Courteline, de Sacha Guitry, de princes, de ducs.

Mais le cimetière d'Asnières ne serait rien sans la multitude des anonymes, chiens, chats, oiseaux, lapins, tortues, souris, hamsters, poissons, chevaux et même lions, singe, gazelle, fennec, maki dont les sépultures richement sculptées ou simplement fleuries témoignent de l'affection de leurs maîtres.

Aussi au hasard d'une promenade, peut on découvrir la reconnaissance d'une mère à qui le chien Loulou "rendit son enfant qui en 1895 se noyait dans la Garonne. Le brave Loulou n'avait que neuf mois et de plus une patte cassée..." Plus loin, un petit chien de pierre tend la patte à un soldat casqué. C'est Mémère, née en 1914 et qui resta quinze ans durant la mascotte des chasseurs à pied.

Enfin, anonyme parmi les anonymes, un chien errant vint mourir, le 15 mai 1958, aux portes du cimetière. La direction lui érigea un monument. C'était le 40.000ème animal a être enterré dans la nécropole.


L'avenir du cimetière...
Après sa création, le cimetière connaît un succès croissant mais rencontre des difficultés chroniques. La plus récente est certainement celle de 1986, quand le conseil d'administration décide l'arrêt de toute activité et la fermeture définitive du cimetière pour le mois de septembre 1987. Vivement émus, les amoureux du vieux cimetière se mobilisent. La mairie d'Asnières prépare alors un plan de sauvetage et demande notamment le classement du site.

Le 29 septembre 1987, la commission départementale des Hauts de Seine, à la demande du ministre de l'équipement, Pierre Mehaignerie, inscrit le site du cimetière des chiens compte tenu de " son intérêt à la fois pittoresque, artistique, historique et légendaire ".

En mai 1989, la mairie d'Asnières rachète à la Société Française anonyme du cimetière pour chiens et autres animaux domestiques le terrain et en confie la gestion à une société indépendante. Enfin, le 1er février 1997, la mairie d'Asnières reprend en main la gestion du cimetière pour aborder sereinement son second siècle d'existence. Des travaux de restauration ont lieu en 2001.

(Bibliographie : L'Ile aux Chiens - Laurent Lasne - Editions Val Arno )

http://www.memory-animalier.fr/


Il existe aussi sur Internet le cimetière Virtuel Animalier :
Premier cimetière virtuel animalier, où l'on peut honorer son animal disparu, avec le plus grand respect.
-Premier cimetière virtuel où l'on peut déposer des fleurs avec un message, comme les vraies elles fanent au bout de quelques jours.
- Inscrivez-vous et commencez à honorer la mémoire de votre animal décédé.
- Le cimetière virtuel animalier et d'utilisation gratuite, seules quelques options (pas obligatoires)sont payantes.
http://www.lecimetiere-animalier.net/index.php


CIMETIERE D'ANIMAUX DES ALPES MARITIMES
http://www.enter-web.com/animaux/

Revenir en haut Aller en bas
manureva83

avatar

Nombre de messages : 308
Age : 60
Bonus : 360
Date d'inscription : 03/11/2009

MessageSujet: Re: Cimetières animaliers   Dim 15 Aoû - 19:15

bonjour silence !

oui ! de mon coté j'avais fait enterrer mon chat qui se nommait ' pomponette " comme dans le film de raimu , il existe un cimetiere ici ou j'habite !
elle m'avait tenue compagnie 15 ans et c'est vrai qu'il font partie de notre vie !
mais je ne savais pas et je l'apprends par se post qu'il exister du virtuel pour cela nos compagnons !
merci ! pour eux

amitiés sunny
Revenir en haut Aller en bas
 

Cimetières animaliers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Des cimetières pour les animaux de compagnie ?
» Sites, forums animaliers...
» les cimetières et les âmes errantes
» 60-Oise
» Commémoration au cimetière de Bruxelles 11 octobre 2008
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cercle de Samsara :: Animaux & Spiritualité :: Zoologie & Animus-
Sauter vers:  
Le Cercle de Samsara vous apporte des satisfactions,faites un don!
Le Cercle de Samsara vous apporte des satisfactions,faites un don!
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit