Cercle de Samsara
Il n'y a qu'un Dieu, mais Ses noms sont innombrables, et innombrables aussi les aspects sous lesquels Il peut être considéré.
Nommez - Le de n'importe quel nom et adorez - Le sous l'aspect qui vous plaira le mieux, vous êtes certain d'arriver à Lui.



 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le taoïsme, philosophie et religion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
silence
Admin
avatar

Nombre de messages : 2200
Bonus : 4136
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Le taoïsme, philosophie et religion   Sam 3 Juil - 9:32





Le taoïsme, philosophie et religion

Le taoïsme est à la fois une religion et une philosophie dont l'origine remonte à la période troublée des 3Royaumes combattants"
(Ve au IIIe siècle av. J.C). Une époque de désunion, de guerres perpétuelles mais aussi d'intense activité intellectuelle qui caractérisa ce temps où l'empire chinois était encore fragmenté. Le taoïsme ou «Enseignement de la voie» est le produit de la réflexion intellectuelle de multiples écoles de pensée qui foisonnèrent dans la Chine d'avant notre ère. Il est avec le confucianisme (enseignement de Confucius, 551-479 av. J.-C.), l'une des deux grandes traditions philosophiques qui se sont développées en Chine, le bouddhisme ayant été importé de l'Inde.

Les ouvrages portant les noms des deux plus célèbres penseurs taoïstes, Laozi et Zhuangzi, ne permettent cependant pas d'être certains de l'existence réelle de ces éminents personnages. Le taoïsme s'inscrit naturellement dans le cadre philosophique de la recherche chinoise de l'harmonie et les moyens d'y parvenir. Il s'agit pour les
sages retirés des affaires du monde et critiques du pouvoir temporel, de retourner à l'authencité primordiale de la nature afin de communier, dans l'extase et la quiétude, avec les forces de l'univers, de concilier l'opposition des principes «Yin» et «Yang» et, comme le dit Laozi; d'«embrasser l'unité» par la méditation.

L'une des recommandations de ce dernier repose sur le concept du «non agir» (Wuwei), qui,consiste «à ne rien faire». Cette théorie n'est pas une ode à la paresse mais consiste en une volonté de remédier par la passivité à la violence et aux massacres durant une période violente.
Dans son Daodefing — livre de la voie et de sa vertu --, Laozi écrit :
«Ne cherche pas à primerïpar les armes
Car primer par les armes appelle à la riposte Celui qui agit détruira
Celui qui saisit se perdra
Le Saint, n'agissant sur rien, ne détruit rien
Il s'agit donc de «ne pas intervenir dans le cours naturel des choses».

Rivaux du confucianisme et du bouddhisme, les taoïstes préféreront souvent rester à recettes cercles du pouvoir car, comme le disait 2ritiangzi, il est préférable de «s'ébattre comme un pourceau dans un bourbier que de s'assujettir à un prince». Ce qui n'empêchera pas le taoïsme de devenir l'une des grandes religions de la Chine, qui sera pratiquée par une grande partie de:la population et jusqu'aux plus hautes sphères de l'Etat. Au nie siècle de notre ère, un clergé s'organise, des monastères sont édifiés et un rituel codifié propice à la vénération d'un panthéon de divinités est établi.
Revenir en haut Aller en bas
 

Le taoïsme, philosophie et religion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Le bouddhisme, philosophie ou religion? (ou un peu des 2)
» Philosophie et religion
» Qu'est-ce que le taoïsme ? En quelques mots.
» Opposition entre philosophie et religion.
» La religion Jedi
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cercle de Samsara :: Chamanisme :: Asie-
Sauter vers:  
Le Cercle de Samsara vous apporte des satisfactions,faites un don!
Le Cercle de Samsara vous apporte des satisfactions,faites un don!
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit