Cercle de Samsara
Il n'y a qu'un Dieu, mais Ses noms sont innombrables, et innombrables aussi les aspects sous lesquels Il peut être considéré.
Nommez - Le de n'importe quel nom et adorez - Le sous l'aspect qui vous plaira le mieux, vous êtes certain d'arriver à Lui.



 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Méthode de "l'observateur" pour les sorties astrales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
silence
Admin
silence

Nombre de messages : 2249
Bonus : 4281
Date d'inscription : 18/03/2007

Méthode de "l'observateur" pour les sorties astrales Empty
MessageSujet: Méthode de "l'observateur" pour les sorties astrales   Méthode de "l'observateur" pour les sorties astrales Icon_minitimeSam 22 Mai - 17:29


Méthode de "l'observateur" pour les sorties astrales Hqdefa10
FORMULE II
L’observateur

(Elle doit être exécutée à l’intérieur de votre Aire de Projection)
Placez-vous en Posture Bâton, et établissez la Respiration Rythmique ;
Accomplissez la « Formule I ».

Ejectez la substance astrale depuis la partie supérieure de votre abdomen, puis modelez-la sous la forme d’une sphère ou d’un modèle clé. Votre observateur peut, bien sûr, prendre la forme que vous voulez, mais certaines sont formellements déconseillées, comme par exmple les animaux. Le plus simple pour un débutant, est d’adopter une des deux formes déjà citées, la sphère étant la plus recommandée.

Puis ENVOYEZ volontairement l’Observateur dans un lieu ou chez quelqu’un dont vous voulez obtenir des renseignements. Placez-le dans la bonne direction si vous la connaissez. Ce n’est pas obligatoire, mais cela vous sera utile. Cervez-vous de votre imagination visuelle pour le regarder sortir, par la porte, la fenêtre ou à travers le mur, et disparaître pour aller accomplir sa tâche. Normalement, il vous suffit d’ordonner « va a tel endroit ». Mais cela ne doit pas vous empêcher de rester témoin du départ de l’Observateur. La corde qui vous relie va s’effacer petit à petit.
(Voilà pour la première partie de l’opération. Ne répétez pas la « Formule I » pour l’instant. Vaquez simplement à vos occupations habituelles jusqu’à l’heure que vous avez fixée pour le retour de l’observateur).

Pour le rappeler, placez-vous à nouveau en Posture Bâton dans votre aire de projection, suivant ja direction où vous l’avez vu disparaître. Rétablissez la Respiration Rythmique. Appelez mentalement l’Observateur. (Une fois que vous avez lancé votre appel, visualisez sa réapparition, et arrêtez-le à environ deux mètre cinquante devant vous).

Décomposez-le pour qu’il redevienne un nuage gris argent et réabsorbez-le.

Répétez A PRESENT la « Formule I ».
Pour la suite de l’opération, il faut que vous soyez assis en posture Egyptienne, et que vous rétablissiez la Respiration Rythmique.
Vous allez simplement rester calme, et laisser votre esprit conscient se remplir d’impressions. C’est l’Observateur qui vous les a ramenées de son périple. Au début, vous aurez probablement des doutes, dans la mesure où rien ne prouve leur origine. Sont-elles imaginaires ? Ou ont-elles été « contaminées » par votre imagination ? Puisque vous êtes débutant, la seule manière de répondre à cette question est d’envoyer votre Observateur dans un lieu où vous pourrez vérifier, par la suite, la véracité des impressions qu’il a rapportées. L’Observateur ne doit servir qu’à recueiller des renseignements de nature terrestre. Pourtant, même ainsi, il arrive que des impressions soient erronées parce qu’elles sont associées à un autre plan, de façon symbolique par exemple. La seule solution à ce problème est de réunir, de votre côté, le plus d’informations possibles, et de les comparer avec celles de l’Observateur.

Notez vos conclusions. Si vous la pratiquez suffisamment, cette technique vous permettra, à terme, d’obtenir bon nombre d’informations sérieuses.
Très vite, son efficacité sera telle que vous serez convaicu de la totale objectivité des perceptions astrales. C’est plutôt l’interprétation de ces perceptions qui vous demandera du temps. Et pourtant, cette formule n’utilise que les perceptions émotionnelles et instinctuelles intrinsèques de la substance astrale. Imaginez le résultat lorsque vous ferez de véritables expériences hors du corps, et que cette substance sera un véhicule que votre esprit saura contrôler ! ...

La formule ci-dessus vous dévoile des secrets qui au cours des siècles, ont été soigneusement gargés par les ordres occultes. Ils ne pensaient pas que de telles connaisances puissent être confiées à des hommes ou à des femmes, sans que ceux-ci fussent liée par des serments occultes. Certains ordres ont utilisé leur puissance pour s’espionner mutuellement, ou pour régler leurs querelles intestines, et nous ne pensons pas que cela ait apporté grand-chose à l’humanité, ni que l’état du monde en ait été changé. Nous préférons donc faire confiance à l’intégrité de ceux qui ont réussi à suivre la voie que nous leur ouvrons dans ce livre grâce à leur courage et à leur ténacité.

Il y a tout de même des précautions à prendre lorsqu’on fait usage de cette Formule, tant pour soi que pour les autres.

Nous avons déjà fait allusion précédemment à quelques-une d’entre elles, notamment celle qui consiste à ne jamais donner à l’Observateur la forme d’un animal. En effet, les personnes qui ont tendance à employer une forme animale ont souvent de solides affinités, conscientes ou inconscientes, avec l’animal en question. De telles ressemblances peuvent se répercuter sur le plan astral. Elles mettent en jeu des forces associées à et animal, en les faisant ressurgir des profondeurs de la personnalité pour les transmettre à l’Observateur. Celui-ci peut alors transgresser son rôle de simple forme passive, et suivre lesordres de sa propre volonté. De même, il peut renforcer ses capacités en puisant de la substance astrale supplémentaire par l’intermédiaire de la corde. Et, nous le savons d’expérience, les modèles qui acquièrent une volonté propre sont toujours armés d’intentions malveillantes s’ils échappent à la surveillance de leurs auteurs.

Il peut se passer la même chose avec des formes humaines, lorsqu’elles ne sont pas correctement contrôlées par celui qui les a façonnées (Il faut toujours, soit les utiliser comme véhicule de la conscience, soit rester en étroit contact avec elles.) C’est la raison pour laquelle vous devez toujours réassimiler les modèles astraux que vous avez réalisés, quelle que soit leur forme, lorsqu’ils ont rempli leur rôle.

Dans le même ordre d’idée, vous devez aussi veiller à toujours prévoir, avant d’envoyer l’Observateur, l’heure à laquelle vous le rappellerez. Notez-le par écrit si besoin est, et soyez ponctuel au redez-vous. Ce n’est pas seulement une discipline envers l’Observateur, c’est aussi un excellent moyen d’introduire petit à petit la notion du temps dans les niveaux inconscients de votre psychisme. Cela vous sera d’une grande utilité lorsque vous projetterez réellement votre conscience dans un véhicule astral.

Il ne faut surtout pas oublier qu’une fois l’Observateur réassimilé, son expérience est intégrée par votre corps astral : elle devient donc VOTRE expérience, sur le plan émotionnel et instinctuel. (Nous ferons à nouveau appel à cette donnée un peu plus loin, dans le cadre d’une technique plus élaborée, dont vous pourrez faire usage de différentes façons pour votre développement personnel). Rappelez-vous aussi que,pendant sa « mission », l’Observateur fait toujours partie de vous. Vous êtes relié à lui par la corde astrale, même si celle-ci s’atténue jusqu’à devenir imperceptible.

C’est la raison pour laquelle on vous recommande, tout au moins au début de votre apprentissage, de donnetà l’Observateur la forme d’une sphère. Mais il y en a d’autres : d’une part, l’expérience vous l’apprendra, la substance astrale n’a pas besoin d’organes sensoriels tels que yeux ou oreilles pour recueillir toutes sortes d’informations sur ce qui ce passe autour d’elle. D’autre par, il faut savoir que bien des gens sont doués d’une certaine clairvoyance, même s’ils n’ont pas l’habitude de se livrer à des pratiques occultes. Ils auront ainsi plus de mal à percevoir une simple boule de substance astrale qu’une forme humaine. Notre instinct est toujours aux aguets quand il sent la présence d’une forme humaine.

Si l’on découvrait votre observateur, le but de sa mission deviendrait caduque. (Sauf bien sûr s’il ne s’agissait que de tester l’expérience.) En outre, quelqu’un possédant des connaissances occultes, ou agissant dans un mouvement de panique instinctive, pourrait attaquer l’Observateur dans l’astral. Dans ce cas, il vous serait violemment renvoyé, ce qui risquerait de causer un choc désagréable à votre système nerveux. Mais cela a peu de chances d’arriver si vous ne cherchez ni à nuire ni à effrayer, et si votre Observateur a la forme d’un globe. La plupart des gens ont des réactions violentes en face d’un fantôme d’apparence humaine.

Restent les deux dernières précautions dont vous devez tenir compte malgré leur aspect ésotérique. Elles s’appliquent à toutes les pratiques qui mettent en jeu une extériorisation de substance astrale, quelle que soit votre expérience en la matière.

Epoques favorables à la projection astrale.
Tout d’abord, n’accomplissez jamais de telles pratiques lorsque la lune est dans sa phase décroissante, ni quand elle se trouve à son point le plus bas. Vous connaissez certainement l’influence de la lune sur les plantes (confirmée aujourd’hui par les instruments scientifiques sophistiqués, comme elle l’était hier par les perceptions aiguisées de nos ancêtres). En effet, les végétaux poussent à la fois plus rapidement et avec plus de vitalité lorsque la lune est croissante ou pleine. Il se trouve que votre corps astral a de nombreux points communs avec la nature végétative des plantes : si l’influence de la lune est moins évidente en ce qui concerne les animaux et les êtres humains, c’est simplement à cause de leur capacité individuelle de volonté. Mais quand il est question de leurs instincts, les effets de la lune sont aussi manifestes que sur les végétaux.

En voici un exemple : qu’y a-t-il de plus instinctif que la naissance d’un enfant ? N’importe quelle infirmière de maternité pourra vous le confirmer, on assiste à une recrudescence des naissances en période de pleine lune. Certaines ont lieu quelques jours avant le terme, d’autres le dépassent légèrement, malgré tout le soin que les mères et leur médecin ont pu apporter au calcul de la date d’accouchement.

Nous pouvons vous dire avec certitude que, pendant la phase croissante de la lune, il se libère un flux d’énergie et de créativité sur le plan émotionnel et sur le plan instinctuel, c’est-à-dire au niveau astral. A l’inverse, lorsque la lune décroît, cette énergie diminue, et les impulsions, affaiblies, deviennent irrégulières, fantaisistes, et difficiles à diriger. Il y a autant de différence entre ces deux périodes, qu’entre le fait de diriger un puissant jet d’eau, et celui de contrôler une étendue marécageuse en expansion. C’est pourquoi nous vous conseillons vivement de renoncer, à ce moment-là, à toute entreprise nécessitant un travail sur la substance astrale, du moins tant que vous n’en possédez pas parfaitement la technique.

De la même façon, mais pour des raisons différentes, il est prudent de ne pas éjecter de substance astrale pendant la période « morte » de l’année, c’est-à-dire entre le 21 décembre et le 22 mars. Si vous habitez dans l’hémisphère Sud, cette période s’étend pour vous du 21 juin au 22 septembre.

A ce moment-là, ce sont les influences solaires qui s’atténuent, car c’est à cette daison que l’hémisphère Nord se trouve le plus éloigné du sloeil. Cet astre joue un rôle prépondérant sur l’esprit rationnel et le pouvoir de contrôle de l’individu. Plus vous habitez au nord, et plus ce point est important. Nous voulons que notre énergie astrale soit puissante, et vitale, car c’est elle qui nous permet d’accomplir toutes ces expériences fascinantes. De la même façon, il faut que notre pouvoir de contrôle soit solide, afin que nous soyons certains de bien diriger cette énergie, sans risquer d’être gouvernés par elle.

Nous voilà arrivés au bout des précautions. Ce chapitre vous à appris à extérioriser votre substance astrale à votre guise, et au moment voulu, à la contrôler, à la façonner selon votre désir. Avec la formule de l’Observateur, vous avez découvert comment prendre conscience des informations que l’Observateur a recueillies pour vous. Travaillez ces techniques jusqu’à ce que vous les possédiez parfaitement. La faculté de contrôler la substance astrale vous ouvrira bien des portes.

Quand vous saurez parfaitement extérioriser et réabsorber cette substance, vous pourrez passerdirectement à la Formule de l’Observateur. Ensuite, et jusqu’à ce que vous en soyez arrivé à la prochaine Formule, vous la pratiquerez chaque jour dans la mesure du possible. Bien sûr, vous aurez parfois des empêchements, soit parce que la lune décroît, soit à cause de quelque autre raisons personnelle. Aussi, si vos empêchement sont d’ordre personnel, exécutez la « Formule I » et également l’extériorisation et la réabsorption de la substance astrale, au moins trois fois par semaine. Et, si c’est la « période morte » de l’année ou du mois qui contrarie votre programme (ce sont des périodes défavorables à toutes les expériences astrales), contentez-vous d’exécuter la Formule I tous les jours, matin et soir si cela vous est possible. Il ne peut y avoir aucun obstacle à l’accomplissement de la « Formule I ».

RECAPITULATIF
• Saluez joyeusement votre image dans le miroir chaque matin sans oublier d’adresser des pensées amicales et des souhaits sincères à votre moi inférieur, à d’autres moments de la journée.
• Accomplissez régulièrement la formule I : Posture Bâton, Respiration Rythmique, visualisation et stimulation des Centres d’Activité, et Circulation de la Lumière.
• A présent, vous allez apprendre à éjecter et réabsorber la substance astrale, et à la façonner selon votre désir, sous la forme d’une sphère ou d’un modèle-clé. Ce qui vous conduit à :
- Formule II : Rormule de l’Observateur. Elle consiste à dépêcher l’Observateur, à le rappeler er à recevoir les impressions qu’il a recueillies. Pour cela on utilise la Posture Bâton et la Posture Egyptienne.
Rappels importants :
Réassimilez toujours votre substance astrale, une fois qu’elle a rempli son ôle à l’extérieur. Notez immédiatement par écrit les impressions que vous a ramené l’Observateur. Quand il s’agit d’être précis, il ne faut pas compter uniquement sur la mémoire.
Evitez toute pratique astrale pendant la période morte de l’année, et pendant la phase décroissante de la lune.
N’oubliez pas votre régime santé et vos exercices physiques. Pour toutes les pratiques astrales, portez un vêtement ample ou restez nu.


Méthode de "l'observateur" pour les sorties astrales Marais10
Revenir en haut Aller en bas
 

Méthode de "l'observateur" pour les sorties astrales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cercle de Samsara :: Enseignement :: Enseignement Astral-
Sauter vers:  
Le Cercle de Samsara vous apporte des satisfactions,faites un don!
Le Cercle de Samsara vous apporte des satisfactions,faites un don!
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser